Népal : les cinq merveilles que vous ne verrez plus

le
0
Une statue parmi les décombres à Bhaktapur, au Népal.
Une statue parmi les décombres à Bhaktapur, au Népal.

Samedi 25 avril, le séisme de magnitude 7,8 qui a frappé le Népal a fait plus 5 000 morts et réduit en poussière une grande partie du patrimoine culturel de l'Unesco. Sur Durbar Square en ruines, des dizaines de temples, de statues édifiées entre le XIIe et XVIIIe siècle et d'édifices historiques n'ont pas résisté aux puissantes secousses du tremblement de terre. État des lieux.1. La tour Dharahara ou de Bhimsen

Des 9 étages de la tour blanche de 60 mètres érigée en 1832, il ne reste que le socle. À son sommet, un sanctuaire hindou dédié au dieu Shiva offrait une vue panoramique sur la vallée de Katmandou. La tour Dharahara, qui avait déjà succombé à un tremblement de terre en 1934, fut reconstruite à l'identique quatre ans plus tard. L'ampleur des dégâts du mois d'avril sur les sites historiques étant si étendue, les spécialistes de l'Unesco sont très réservés quant à une possible reconstruction. Selon le directeur du département d'histoire et d'archéologie de l'université de Madras, l'effondrement de l'édifice emblématique, et qui était aussi le plus visité de la capitale, "est une perte irrémédiable pour le Népal et le reste du monde".2. Le temple Trailokya Mohan Narayan

Déjà durement touché lors du séisme de 1934, le temple à cinq gradins et triple toit de la place Durbar avait pu renaître grâce aux parties originales de l'édifice qui avaient pu être récupérées. Le récent tremblement de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant