Népal : «En alpinisme, l'habitude tue»

le
0
INTERVIEW - Marc Batard, alpiniste de renom, détient le record de l'ascension de l'Everest sans oxygène.

Le Figaro. - Comment réagissez-vous au drame survenu au Manaslu?

Marc Batard. - C'est toujours triste de voir des passionnés mourir de leur passion, mais c'est aussi triste de ne pas s'atteler aux changements pourtant impérieux qui éviteraient certainement d'autres drames.

Vous sous-entendez qu'il aurait pu être évité?

Je ne connais pas les circonstances exactes. En revanche, je sais que si l'on décidait enfin de faire le bilan des accidents, de se remettre en cause, de poser les bonnes questions, on anticiperait les risques et on éviterait bien des catastrophes. Depuis quarante ans que je connais ce milieu, je n'ai pas vu d'évolution.

Qui accusez-vous?

Le monde des guides et des moniteurs de ski où règne une certaine omerta. On se prend pour des cadors, on reste sur nos acquis, on marche dans les pas de nos prédécesseurs, quitte à tomber dans la même ornière depuis quarante ans, on continue. Un camp de base est là depuis toujours? Ne le bougeons surtout pas, acciden

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant