Neopost : une mutation dans la douleur

le
0
.(©Neopost)
.(©Neopost)

Son actualité. Les dernières publications financières décevantes du spécialiste de la gestion du courrier ont une nouvelle fois fait flancher le titre, qui a perdu 14% en six mois et…% en cinq ans. Pour un chiffre d’affaires 2014 quasi stable à périmètre et taux de change constants (-0,2%), la marge opérationnelle courante hors acquisitions s’est érodée l’an dernier de 200 points de base à 22% et le résultat net a fléchi de 18,4%. Comme attendu, le développement des diversifications pèse sur la profitabilité.

Sa stratégie. La mutation du modèle économique de Neopost est inéluctable. Le groupe est confronté à l’érosion régulière des volumes de courrier, même s’il résiste assez bien en gagnant des parts de marché sur son concurrent américain Pitney Bowes. Pour relancer la croissance, deux axes sont privilégiés : la gestion des colis et la communication digitale (qualité des données, gestion de la communication clients, données géo-localisées…). Il s’agit de marchés en forte croissance et de taille significative, d’au moins 1 milliard de dollars. Tout en continuant de développer son activité liée au courrier « ventes d’équipements et de licences mais aussi revenus récurrents tels que location, fournitures, etc. » qui dégage encore de confortables flux de trésorerie, le pari de Neopost est de construire une offre complémentaire pour ses clients et faire jouer

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant