Neopost brille en Bourse après ses résultats semestriels

le
0

PARIS (Reuters) - L'action Neopost signe une des rares progressions significatives de la cote parisienne mercredi matin au lendemain de la publication de ses résultats semestriels.

A 10h55, le titre du spécialiste du traitement de courrier bondit de 3,82% à 40,945 euros, s'affichant de loin en tête du SBF 120 (-1,83%).

Le bureau d'études Gilbert Dupont juge globalement les résultats du premier semestre "satisfaisants au vu de la faiblesse du chiffre d'affaires observée aux Etats-Unis et en France au 1er semestre et de la baisse du chiffre d'affaires lié aux changements de tarifs postaux".

Le courtier spécialisé dans les petites et moyennes capitalisations souligne aussi "la bonne surprise" venue du repli des frais financiers.

Au premier semestre clos fin juillet, le chiffre d'affaires de Neopost s'est élevé à 508,7 millions d'euros, en hausse de 5,2% sur un an mais stable à taux de change constants.

Le résultat net part du groupe atteint 79,2 millions d'euros, en progression de 4,3% hors impact des charges pour optimisation. Le résultat opérationnel courant ressort de son côté à 122,4 millions d'euros (+1,3% sur un an).

ÉROSION DE LA MARGE

Neopost a aussi fait état d'une baisse de sa marge opérationnelle courante, celle-ci étant ressortie à 24,1% et à 24,7% hors charges liées aux acquisitions, contre 25% au premier semestre de 2011.

Les analystes de CM-CIC Securities jugent toutefois l'érosion de la marge opérationnelle "limitée au regard du recul des ventes consolidées de 3,8%, en interne, au T2, dont une large part attribuable au recul de 15% observé en France".

Pour 2012, le numéro un européen des équipements et services de traitement du courrier a confirmé s'attendre à une marge opérationnelle courante d'environ 25,2% après consolidation de GMC et hors charges liées aux acquisitions.

Pour Gilbert Dupont, cela sous-entend une marge opérationnelle de 24,9% après les charges liées aux acquisitions, soit mieux que sa prévision de 24,7%.

Neopost a aussi confirmé son objectif d'une croissance de 2% à 4% de son chiffre d'affaires à taux de change constants (de 0% à 2% en intégrant l'acquisition de GMC), qu'il avait abaissé début septembre faisant alors lourdement chuter son titre en Bourse.

Dans son communiqué de résultats, Neopost indique vouloir maintenir un dividende 2012 "à un niveau élevé".

Pour CM-CIC Securities, qui maintient sa recommandation à l'achat, "le titre ne continue de s'acheter que pour son rendement complet".

Depuis le début de l'année, l'action Neopost chute de 21,5% pour une capitalisation boursière de 1,4 milliard d'euros.

Blandine Hénault, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant