Nemmouche-Un suspect relâché, un réclamé par Bruxelles

le
0

(Actualisé avec précisions sur suspect) PARIS, 12 décembre (Reuters) - L'un des hommes interpellés à Marseille dans l'enquête sur le tueur présumé du Musée juif de Bruxelles, Mehdi Nemmouche, a été libéré et le second a été deféré dans le cadre d'une demande belge, a-t-on appris de source judiciaire. Ce Marseillais qui avait connu Medhi Nemmouche lors d'un séjour en prison et qui est soupçonné de l'avoir aidé s'est vu notifier un mandat d'arrêt des autorités belges et a été placé sous mandat de dépôt extraditionnel. La demande des autorités belges sera examinée par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris. Trois autres personnes interrogées mardi, lors de la même opération, avaient déjà été relâchées. Medhi Nemmouche avait été arrêté à Marseille le 30 mai à la descente d'un car en provenance de la capitale belge, six jours après la tuerie qui avait fait quatre morts le 24 mai, deux Israéliens, une Française et un Belge. Les enquêteurs cherchent à déterminer pourquoi Mehdi Nemmouche, 29 ans, soupçonné d'avoir combattu avec des djihadistes en Syrie, s'est rendu à Marseille, où il a été interpellé le 30 mai à la descente d'un bus. Le jeune homme, qui a été remis fin juillet à la justice belge pour y répondre de la tuerie de Bruxelles, était en possession d'un revolver et d'une kalachnikov. Avant de se rendre en Syrie, Medhi Nemmouche, originaire de Roubaix (Nord) avait été incarcéré à cinq reprises en France, selon le parquet. (Gérard Bon, avec Nicolas Bertin, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant