Nelson Mandela s'accroche à la vie, son état s'améliore

le
0
L'ÉTAT DE SANTÉ DE NELSON MANDELA S'EST AMÉLIORÉ
L'ÉTAT DE SANTÉ DE NELSON MANDELA S'EST AMÉLIORÉ

par Siphiwe Sibeko

PRETORIA (Reuters) - A près de 95 ans, Nelson Mandela s'accrochait jeudi à la vie et son état de santé, annoncé comme "critique" le week-end dernier, s'est amélioré au cours de la nuit.

"Il est bien mieux aujourd'hui que lorsque je l'ai vu hier soir. L'équipe médicale continue de faire un travail de premier ordre", a fait savoir le président sud-africain, Jacob Zuma, après s'être rendu à l'hôpital de Pretoria où le héros de la lutte anti-apartheid a été admis il y a près de trois semaines pour une infection pulmonaire.

L'état de santé de Nelson Mendela demeure "critique mais est maintenant stable", a précisé la présidence dans un communiqué, après avoir annoncé auparavant que Jacob Zuma annulait un voyage prévu dans la journée au Mozambique voisin.

La fille aînée de l'ancien président, Makaziwe, qui s'est rendue au chevet de son père, a déclaré que Nelson Mandela était "toujours présent" quand on le sollicitait.

"Je ne mentirai pas, cela n'a pas l'air bon. Mais comme je le dis, quand on lui parle, il réagit et essaie d'ouvrir les yeux. Il est toujours présent. Il est peut-être en train de s'éteindre, mais il est toujours présent", a-t-elle dit à l'antenne de la SABC.

Makaziwe, qui était accompagnée par plusieurs petits-enfants de "Madiba", a critiqué les médias étrangers, coupables à ses yeux de ne pas respecter la vie privée de l'ancien président sud-africain et de sa famille.

OBAMA MAINTIENT SA VISITE

A la question de savoir si Nelson Mandela avait été placé sous assistance respiratoire, comme le disent certains, le porte-parole de la présidence, Mac Maharaj, s'est refusé à toute confirmation: "Je ne suis pas habilité à confirmer des données d'ordre clinique."

Prié de dire si l'état de santé de Nelson Mandela pourrait avoir des répercussions sur le programme de la visite en Afrique du Sud, ce week-end, de Barack Obama, il a estimé qu'il était trop tôt pour le dire.

Arrivé mercredi soir à Dakar, première étape de son périple africain, le président américain a maintenu sa visite en Afrique du Sud, malgré l'état de santé de Nelson Mandela, son "héros personnel".

"Même s'il trépasse, son héritage lui survivra", a ajouté Barack Obama, qui doit passer samedi et dimanche en Afrique du Sud.

La détérioration de l'état de santé de "Madiba" a provoqué un changement perceptible dans l'état d'esprit des Sud-Africains, certains priant pour qu'il se rétablisse, d'autres se préparant à une issue fatale.

"Mandela est très vieux et à son âge la vie n'est pas bonne. Je prie Dieu pour qu'il le prenne avec lui cette fois. Il doit partir. Il doit se reposer", dit ainsi Ida Mashego, une femme de ménage de 60 ans, dans le quartier financier de Sandton, à Johannesburg.

Jean-Stéphane Brosse et Pascal Liétout pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant