Nelson Mandela hospitalisé en Afrique du Sud

le
0
NELSON MANDELA HOSPITALISÉ EN AFRIQUE DU SUD
NELSON MANDELA HOSPITALISÉ EN AFRIQUE DU SUD

par Ed Cropley et Peroshni Govender

JOHANNESBURG (Reuters) - L'ancien président Nelson Mandela, icône de la lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud, a été hospitalisé samedi à la suite de "douleurs abdominales chroniques".

Dans un communiqué, le gouvernement a précise que Mandela, qui est âgé de 93 ans, a besoin d'un traitement médical spécialisé.

De son côté, le Congrès national africain (ANC, au pouvoir) s'est voulu plus rassurant en affirmant qu'il ne s'agissait pas d'une hospitalisation en urgence et que le patient ne serait pas opéré.

"Il n'y a pas lieu de céder à la panique", a déclaré sur e-News Keith Khoza, porte-parole de la formation fondée par Nelson Mandela. "Il ne s'agit pas d'une hospitalisation en urgence. C'était prévu".

Une source de l'ANC a indiqué à Reuters que Nelson Mandela, que ses compatriotes appellent affectueusement "Madiba", son nom tribal, ne se trouvait apparemment pas dans un état grave.

Nelson Mandela, dont l'état de santé est ces dernières années fragile vu notamment son grand âge, a passé près d'une semaine à l'hôpital Milpark de Johannesburg l'année dernière en raison de problèmes respiratoires.

Depuis cette hospitalisation, "Madiba" n'a fait aucune apparition publique. Il passe son temps entre son domicile de la banlieue de Johannesburg et son village de Qunu, dans la province du Cap oriental.

En sa qualité de premier président noir de l'Afrique du Sud, Nelson Mandela occupe une place particulière dans le coeur de ses compatriotes.

Il a passé 27 années derrière les barreaux, notamment au bagne de l'île de Robben Island, au large du Cap, en raison de ses opinions politiques avant d'être remis en liberté en 1990.

Trois ans plus tard, il partageait le prix Nobel de la paix avec l'ex-président F.W. de Klerk, dernier président blanc de l'Afrique du Sud.

En 2001, les médecins diagnostiquaient un cancer de la prostate.

Il s'est retiré définitivement de la vie politique en 2004.

L'Afrique du Sud a été longtemps dirigée par sa minorité blanche (dix pour cent de la population) jusqu'aux premières élections multiraciales de 1994 remportées haut la main par l'ANC.

Au début du mois, l'actuel chef de l'Etat, le président Jacob Zuma, avait inauguré de nouveaux billets de banque à l'effigie de "Madiba" dont la dernière apparition publique remonte à la finale de la Coupe du monde de football en juillet 2010 au grand stade de Johannesburg.

Benjamin Massot et Jean-Loup Fiévet pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant