Neige-Plan d'hébergement en Savoie, 15.000 véhicules bloqués

le
1

(Ajoute précisions) PARIS, 27 décembre (Reuters) - Un plan d'hébergement d'urgence était mis en place samedi en début de soirée en Savoie, où les chutes de neige des dernières heures ont piégé des milliers de touristes sur les routes, a annoncé la préfecture du département. A 16h00 GMT, environ 15.000 véhicules étaient bloqués sur les principales routes d'accès aux stations de sports d'hiver, dans les vallées de la Maurienne et de la Tarentaise. Plus de 60.000 véhicules devaient transiter par cette dernière durant ce week-end qui est, selon le préfet de Savoie, le deuxième plus chargé de l'année sur les routes. Dix-neuf départements de l'est et de la France avaient été placé en vigilance orange "neige et verglas" dès vendredi soir par Météo France et de très longs embouteillages se sont formés samedi sur la route des stations alpines notamment. La circulation restait difficile en début de soirée sur les autoroutes qui mènent aux Alpes, l'A40 et l'A43, et critique sur le réseau secondaire, dans les vallées de la Tarentaise et de la Maurienne, où "une reprise neigeuse" est attendue dans la nuit, souligne le Centre national d'information routière. Une pluie verglaçante qui a duré trois heures en début d'après-midi ainsi que la présence d'autocars ou camions mal équipés ont compliqué la régulation du trafic dans la vallée de la Tarentaise, a souligné sur France 2 le préfet de Savoie, Eric Jalon. Ces incidents ont provoqué une "saturation" du réseau, dit la préfecture dans un communiqué. 7.300 PLACES D'HÉBERGEMENT Les autorités ont interdit la circulation aux véhicules ne disposant pas d'équipements adaptés - pneus neige et chaînes, mais de nombreux autres sont bloqués sur les routes. "Du fait des difficultés très importantes et durables d'accès aux stations de ski de la Savoie, les automobilistes engagés sur ces itinéraires ne pourront les rejoindre ce soir", avait dit la préfecture de Savoie en fin d'après-midi. La préfecture a recommandé aux touristes qui se rendent dans les stations de "s'arrêter le plus en amont possible et y rechercher un hébergement pour la nuit" ou, à défaut, de s'arrêter dans une ville du département pour bénéficier du plan d'hébergement d'urgence. Une vingtaine de structures devaient être ouvertes à Albertville, Bourg Saint-Maurice, La Bâthie, La Léchère, Aime, Moûtiers, Macôt La Plagne, Bellentre, Chambéry, Aix-les-Bains, Saint-Jean de Maurienne, Saint-Rémy de Maurienne. A 19h30 (17h30 GMT), quelque 7.300 places d'hébergement avaient été ouvertes. Un centre commercial devait rester ouvert toute la nuit à Drumettaz-Clarafond, au sud d'Aix-les-Bains, pour les ravitaillements. Les centres opérationnels chargés de gérer les urgences ont aussi été ouverts en Haute-Savoie et dans l'Ain. En Isère, un homme est mort dans une sortie de route au Collet d'Allevard, "vraisemblablement due aux mauvaises conditions météorologiques", dit le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Outre la Savoie, l'Ain, la Haute-Savoie et l'Isère, Météo France a maintenu la vigilance orange "neige et verglas" jusqu'à dimanche matin en France-Comté et Lorraine, dans l'Aisne, les Ardennes, la Côte-d'Or, la Marne, la Haute-Marne, le Nord et le Bas-Rhin. (Gregory Blachiern édité par Eric Faye)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le samedi 27 déc 2014 à 22:04

    Comme d'habitude des véhicules pas ou mal équipés piègent tout le monde. C'est la faute de l'inconscience de certains et du laxisme général. Quelques mesures simples et appliquées éviteraient ce désordre et ce gaspillage,