Neige et verglas : l'alerte orange levée dans toute la France

le
0
Neige et verglas : l'alerte orange levée dans toute la France
Neige et verglas : l'alerte orange levée dans toute la France

Plus aucune région ne restait concernée samedi après-midi par la vigilance orange neige-verglas après la levée de l'alerte par Météo France. La vigilance a concerné jusqu'à 36 départements, du Nord à la Vendée en passant par l'Ile-de-France. Une large zone touchée par des pluies verglaçantes qui ont provoqué dans la matinée une série d'accidents et conduit à la fermetures de grands axes de circulation.

Dans l'après-midi et la soirée, le front pluvio-neigeux doit continuer de se décaler vers l'est du pays, mais avec des cumuls de neige qui n'atteindront au maximum que 5 cm d'épaisseur au sol, selon Météo France.

>> Le fil de la journée :

15h45. Retour à la normale sur les routes. Selon le CNIR, le trafic est fluide sur toutes les routes de l'Hexagone. Il ne reste que 27 km de bouchons en Ile-de-France et 21 en province comme un week-end classique. Plus aucune coupure de la circulation n'est liée aux intempéries.

14h25. La vigilance orange neige-verglas levée dans l'Hexagone à la mi-journée.

13h05. Cinq départements du centre et du sud-ouest restent en vigilance orange neige-verglas à la mi-journée. Météo France annonce que la Dordogne, la Charente, la Haute-Vienne, l'Indre et le Cher sont concernés.

12h35. L'autoroute A28 toujours fermée. Selon le CNIR, centre national d'information routière, il ne reste plus qu'un axe fermé à la circulation, c'est l'autoroute A28 ou un camion s'était mis en travers tôt ce samedi matin à hauteur de la commune d'Esclavelles, à l'est de Rouen. L'autoroute est fermée depuis 7h50.

VIDEO. Un poids lourd renversé sur l'A28

12 heures. Grand soleil en région parisienne, neige dans l'Yonne. Le froid perdure en région parisienne où tôt dans la matinée des pluies verglaçantes sont tombées, notamment à Paris. Mais depuis, le soleil a fait sa réapparition. Dans l'Yonne en revanche, c'est la neige qui a pointé le bout de son nez et décidé de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant