Neige et verglas de retour, trois départements en vigilance orange

le
0
Neige et verglas de retour, trois départements en vigilance orange
Neige et verglas de retour, trois départements en vigilance orange

La neige est de retour. Bien que son épaisseur ne donne pas matière à inquiétude, le froid qu'elle apportera dans la nuit de dimanche à lundi risque en outre de causer du verglas, prêt à surprendre piétons et automobilistes partant travailler lundi matin. Les départements de l'Ardèche, la Mayenne et l'Orne ont été placés en vigilance orange neige-verglas par Météo France. L'épisode devrait prendre fin au plus tôt mardi vers 10 heures. Ailleurs, les flocons pourront aussi tomber : une grande majorité des départements étaient, dimanche soir, en vigilance jaune neige-verglas.

Les premières précipitations toucheront les Cévennes dès la soirée de dimanche et deviendront plus intenses dans la deuxième partie de la nuit de dimanche à lundi sur l'ensemble de l'Ardèche. Selon les prévisionnistes de Météo France, la neige doit descendre en fin de nuit jusqu'à 500 m d'altitude sur une grande partie nord du département de l'Ardèche, «voire très localement 300 m dans les vallées les plus froides». Des cumuls de l'ordre de 10 à 20 cm de neige «lourde et collante»au-dessus de 800 m d'altitude et jusqu'à 20 à 40 cm de neige sur les points les plus hauts au-dessus de 1000 à 1200 m, sont attendus.

Les départements limitrophes de la Haute-Loire et de la Loire, sur les crêtes du Vivarais et sur le Massif du Pilat, pourraient également observer des chutes de neige à moyenne altitude.

Dans la Mayenne et l'Orne les températures dimanche soir étaient très légèrement positives (entre 0 et +1°c), donnant généralement une neige mouillée, cependant localement la couche de neige au sol pouvait déjà atteindre 5 cm. Dans ces deux départements Météo France prévoit une lente atténuation des précipitations neigeuses en milieu de nuit (1 à 3 cm encore possible d'ici minuit, flocons épars ensuite). «En deuxième partie de nuit, le ciel deviendra plus variable induisant une baisse des températures qui deviendront alors ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant