Neige à Roissy : un rapport pointe les erreurs d'ADP

le
0
Ce rapport montre un manque de réactivité d'Aéroports de Paris (ADP) et une alerte trop tardive des compagnies aériennes sur la pénurie de glycol.

Les départs de Noël ont été sauvés par une neige moins collante. Voilà ce qui ressort du rapport écrit par le Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) présenté jeudi soir par la ministre de l'Écologie et des Transports, Nathalie Kosciusko-Morizet. L'enquête s'étonne tout d'abord de la faiblesse du dispositif hivernal à Roissy et du fait que le déneigement des aires de dégivrage des avions soit effectué sans «procédures spécifiques» ni «engins dédiés». Cette intervention interrompt pourtant le trafic aérien.

Le rapport indique également qu'ADP a connu tôt en décembre des tensions sur ses stocks de Glycol, le liquide utilisé pour dégivrer les avions et en a averti les pouvoirs publics. Mais l'entreprise a failli quand la situation est devenue critique.

«Faiblesses dans la remontée des informations»

La grande pagaille qui a contraint 2.000 personnes au camping forcé à Roissy, la nuit du 23 au 24 décembre dernier, a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant