Négocier un prêt étudiant

le
0

Pour suivre les études de son choix, il est parfois nécessaire de contracter un prêt étudiant. La somme est alors utilisée pour financer une école ou un cursus. Conseils pour négocier.

Un prêt parfois nécessaire

Lors de ses études, il n'est pas toujours simple de constituer une épargne. Or, certaines formations telles que les écoles de commerce, formations spécifiques, universités étrangères, sont particulièrement coûteuses. Les frais de scolarité peuvent atteindre plusieurs milliers d'euros par année.

Dans ce cas, il peut être nécessaire de souscrire un prêt étudiant. Ces crédits spéciaux s'adressent généralement aux jeunes jusqu'à 28 à 30 ans, maximum, qui justifient du statut étudiant. La limite peut varier selon les établissements. Le plafond d'emprunt est de 15 000€.

Les garanties à donner

Un crédit se négocie d'autant mieux qu'on dispose de garanties suffisantes pour rassurer l'organisme prêteur. Dans le cas d'un prêt étudiant, il est important de disposer d'une caution parentale ou de la caution d'un tiers, doté de revenus stables. Avoir des revenus personnels, grâce à un job étudiant ou à un emploi, est un atout supplémentaire. Il est aussi possible d'obtenir un prêt à taux préférentiel en passant par son école : certaines ont des accords avec une banque.

Les points à surveiller

On veillera à négocier des frais de gestion limités afin de ne pas alourdir son budget inutilement. La mise en concurrence est pour cela requise. Il est important de s'adresser à plusieurs établissements, voire à plusieurs agences bancaires, car les conditions peuvent varier selon les conseillers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant