Négocier son contrat d'assurance-vie

le
1
Très appréciée des Français, l'assurance-vie est un placement qui dynamise ou sécurise votre épargne, selon les valeurs choisies. Pensez à négocier les frais de votre contrat pour en renforcer l'intérêt financier.
Qu'est-ce qu'une assurance-vie?

Le contrat d'assurance sur la vie présente une fiscalité avantageuse au bout de 8 ans. Il est possible d'effectuer un retrait (partiel) ou un rachat (total) avant cette date, moyennant 11% de prélèvements sociaux et 15 à 35% d'imposition sur les plus-values.

Les valeurs éligibles à une assurance-vie sont des fonds en euros (sécurité) et des actions (volatilité). Les placements en actions assurent un fort rendement à l'assurance-vie, mais ils ne garantissent pas la somme investie à l'échéance.

Une seule personne peut détenir plusieurs assurance-vie. En revanche, elle n'est pas autorisée à se désigner comme bénéficiaire de son contrat.

Frais d'entrée et gestion de l'assurance-vie

Il est important de négocier les frais d'entrée d'une assurance-vie, car ceux-ci atteignent 5% de la somme investie sur certains contrats. Vous pouvez également demander la levée des frais de dossier (30¤) et des frais d'achat des valeurs à la souscription (2%).

Soyez en position de force pour négocier: placez une somme conséquente en une seule fois. Vous obtiendrez des conditions plus favorables que sur un contrat à versements périodiques.

Un contrat d'assurance-vie prélève 1% de frais de gestion annuels. Demandez à négocier ce taux en le regroupant avec l'option de gestion automatique du contrat (2,5%). Elle consiste à réinvestir les plus-values sur des supports porteurs, afin de tirer parti des opportunités offertes par les marchés financiers.

Si vous détenez plusieurs contrats d'assurance-vie, vous avez intérêt à les faire fusionner en un seul pour économiser sur les frais de gestion. Profitez-en pour négocier ces frais au plus bas, en insistant sur les sommes que vous apportez à l'assureur.

Les conditions de sortie du contrat

Tous les contrats d'assurance-vie peuvent être résiliés avant l'échéance (de 4 à 8 ans). Néanmoins, la plupart imposent un placement de 2 ans au minimum. Après ce délai, l'assuré peut effectuer un rachat de son épargne et la résiliation du contrat s'accompagne de frais de sortie de 2%.

Vous pouvez faire usage de votre situation économique pour négocier les frais de sortie (licenciement, dépôt de bilan). Si ce n'est pas le cas, sollicitez leur allègement en replaçant une partie de votre épargne sur un autre produit financier.

Les retraits (rachats partiels) et la résiliation à l'échéance n'entraînent pas de frais de sortie d'un contrat d'assurance-vie.

Pour trouver une assurance-vie qui correspond à vos attentes, faites appel à un courtier. Il vous proposera des contrats avec des frais d'entrée réduits ou même gratuits.

» Découvrez le meilleur de l'assurance-vie avec CPLUSSUR.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • elx176 le vendredi 31 mai 2013 à 15:44

    Cet article est un tissu d'erreurs. Montant des prélèvements sociaux (11 au lieu de 15,5 %), fiscalité après huit ans (15 ou 35 % au lieu de 0 ou 7,5 %), montant des frais, durée de blocage de deux ans, etc... : il n'est pas prudent de confier la rédaction d'articles patrimoniaux à des stagiaire...