Négociations/Syrie-Vers un retard d'un jour ou deux-Kerry

le
0
 (actualisé avec Davutoglu) 
    DAVOS, Suisse, 21 janvier (Reuters) - L'ouverture des 
négociations de paix sur la Syrie, prévue normalement pour le 25 
janvier à Genève, pourrait être retardée d'"un jour ou deux", a 
déclaré le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, à Davos en 
Suisse pour le Forum économique mondial. 
    "Quand on parle de retard, cela pourrait être d'un jour ou 
deux, mais il n'y aura pas de retard fondamental(...)", a dit le 
chef de la diplomatie américaine. 
    L'émissaire spécial des Nations unies pour la Syrie, Staffan 
de Mistura, a déclaré mercredi que les négociations seraient 
peut-être reportées et que les grandes puissances devaient 
maintenir la pression pour que les participants viennent à la 
table des discussions. 
    A en croire le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, qui 
s'exprimait lui aussi à Davos, la Russie et d'autres cherchent à 
saboter les négociations sur la Syrie en voulant y faire 
participer des groupes comme la milice kurde syrienne YPG. 
    De plus, a-t-il dit, la Russie complique les efforts de 
lutte contre le groupe djihadiste Etat islamique en bombardant 
les positions de rebelles syriens pro-occidentaux. 
 
 (David Brunnstrom; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant