Négociations sur la dette : ce que la Grèce propose à Bruxelles

le , mis à jour à 19:23
12
Négociations sur la dette : ce que la Grèce propose à Bruxelles
Négociations sur la dette : ce que la Grèce propose à Bruxelles

Sur quoi les négociations entre Athènes et ses créanciers portent-elle ? Selon une source européenne à Bruxelles, les dernières propositions du gouvernement d'Alexis Tsipras, qui sont en cours d'examen ce lundi dans la capitale belge, portent sur les retraites et les dépenses de défense, tandis qu'il reste à faire des «mouvements» sur la TVA. Ces propositions, selon la presse grecque de ce lundi, permettent de couvrir une bonne partie des besoins budgétaires du pays estimés par les créanciers.

Le quotidien financier Naftemporiki indique que ces nouvelles propositions visent à combler un écart restant de 900 millions d'euros entre les économies budgétaires réclamées à Athènes pour 2016 par ses créanciers (UE, BCE, FMI) et la dernière offre qu'avait faite le gouvernement grec en la matière, et qui avait été rejetée. Les ajustements sur la TVA feraient entrer 2 milliards de revenus supplémentaires dans les caisses de l'Etat, idem pour les propositions sur les retraites, précise ce journal.

Toujours selon Naftemporiki, ainsi que ses confrères Ta Nea et Ethnos, la Grèce serait prête à faire passer le taux de TVA sur l'hôtellerie de 6,5% à 13%, tandis que le passage de 13% à 23% dans le secteur de la restauration n'est pas tranché. La Grèce maintient à 13% le taux sur l'électricité, que le gouvernement considère comme une «ligne rouge».

La TVA dans la balance

La réduction de TVA dont bénéficient traditionnellement les îles (-30% par rapport aux taux du continent), dont les créanciers souhaitent la suppression, est également dans la balance. Selon Ethnos (centre-gauche), l'offre grecque est de supprimer cet abattement pour les îles dites «riches» comme Mykonos, Santorin ou Rhodes. Mais le ministre de la Défense Panos Kammenos, dirigeant du petit parti de droite souverainiste ANEL et partenaire de gouvernement de Syriza, a affirmé lundi sur la chaîne Mega qu'il avait reçu l'assurance du gouvernement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlcbnb le lundi 22 juin 2015 à 20:27

    si la décision du tribunal grec d'annuler les coupes dans les pensions depuis 2012 n'est pas renversée, le gouvernement grec devrait faire plus d'économies, puisqu'il y aura lieu de payer des arriérés

  • coco123 le lundi 22 juin 2015 à 19:38

    tout payer en argent voila la solution comme les rats du désert .

  • M5062559 le lundi 22 juin 2015 à 19:38

    Nos élus politiques et les fonctionnaires qu'ils ont mis en place entrevoient les problèmes graves mais sont incapables de prendre des mesures nécessaires pour stopper cette fuite en avant ou cavalerie. Il nous faut appeler les peuples à l'insurrection sinon ce sera le chaos !

  • stepone7 le lundi 22 juin 2015 à 19:38

    pour comparaison , le taux hotellerie en france est de 10% tandis qu il est de 6;5% en grece , le taux de tva electricite en france est de 20% tandis qu il est de 13% en grece , et en plus des milliards qu on va perdre des impots qui vont flambés car nos gouvernements sont incapables de prendre de reel decision ca fait vraiment flipper l avenir

  • M5062559 le lundi 22 juin 2015 à 19:37

    Nos élus politiques et les fonctionnaires qu'ils ont mis en place entrevoient les problèmes graves mais sont incapables de prendre des mesures nécessaires pour stopper cette fuite en avant ou cavalerie. Il nous faut descendre appeler les peuples à l'insurrection sinon ce sera le chaos !

  • coco123 le lundi 22 juin 2015 à 19:37

    u e bande de fu mier taper dans les retraites n importe quoi ça finira mal ....les chinois vont arriver et depanner express...tant pis pour vous .

  • M5062559 le lundi 22 juin 2015 à 19:34

    On a bien compris. ils nous font des estimations de rentrées d'argent sur des mesures qu'ils sont incapables d'appliquer correctement. Et nos représentants vont accepter ? ce serait écœurant !

  • schrett le lundi 22 juin 2015 à 19:31

    Aucune mesure contraignante ne sera prise par ce gouvernement d'aventuriers. Ils nous payent de promesses, nous sommes encore les dindons de la farce, nous les contribuables européens

  • Dinero75 le lundi 22 juin 2015 à 17:44

    Encore de l'esbrouffe ! Plus les taux de TVA augmentent dans les services comme la restauration et l'hostellerie par exemple, plus il y a de transactions au noir ! Quiquonque est alle en Grece sait tres bien que de multiples etablissements ne prennent pas les cartes bleues visa mastercard ou amex !

  • d.e.s.t. le lundi 22 juin 2015 à 15:40

    Ies retraites calculées sur les salaires délirants des années 2000 n'ont aucun sens : on va payer à vie des gens sur la base de salaires gonflés artificiellement; c'est indécent et malhonnête!