Négociations pour la reddition de Diendéré au Burkina Faso

le
0

OUAGADOUGOU, 30 septembre (Reuters) - Le gouvernement du Burkina Faso a annoncé mercredi qu'il avait entamé des négociations pour obtenir la reddition du général Gilbert Diendéré, principal artisan du coup d'Etat militaire manqué mené par la garde présidentielle il y a deux semaines. Le général Diendéré a trouvé refuge dans un bâtiment du Vatican dans la capitale Ouagadougou après avoir fui la caserne du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) dans laquelle il se retranchait avec ses hommes. "Des négociations sont en cours avec les autorités pour obtenir sa reddition", a dit le gouvernement à la télévision nationale. Le président par intérim Michel Kafando s'est rendu dans les locaux militaires du RSP qui sont sous le contrôle de l'armée régulière et a félicité les soldats qui l'occupaient désormais. La reprise de ce bâtiment s'est effectuée sans victime, a précisé Michel Kafando. La garde présidentielle a mené un putsch le 16 septembre, arrêtant le président par intérim, le Premier ministre et plusieurs membres du gouvernement. Des milliers de personnes étaient alors descendues dans les rues de Ouagadougou et d'autres villes pour demander la fin de cette rébellion condamnée par les pays de la région et la communauté internationale. Les troupes loyales au gouvernement de transition étaient intervenues pour mettre fin au coup d'Etat une semaine plus tard. Diendéré, qui était un proche de l'ancien président Blaise Compaoré renversé par la rue fin 2014 après 27 ans de règne, reprochait aux autorités intérimaires d'avoir exclu des candidats de l'ancien régime des élections générales prévues le 11 octobre. (Mathieu Bonkoungou; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant