«Ne tombons pas dans le piège d'Hollande»

le
0
INTERVIEW - Pour le ministre de l'Enseignement supérieur et leader de la Droite sociale, Laurent Wauquiez, «l'immigration ne peut pas prendre le pas sur les autres thèmes de la campagne».

LE FIGARO.- La campagne s'achève vendredi. Le président peut-il gagner?

Laurent WAUQUIEZ.- J'en ai la conviction. Notre défi, c'est de s'adresser à tous ceux qui n'ont pas voté pour Nicolas Sarkozy et d'être capable de faire basculer un vote d'inquiétude et de colère vers un vote de raison. Ces électeurs ne demandent pas plus de dépenses publiques, plus d'assistanat et plus de communautarisme. Ils ne veulent pas d'un filet d'eau tiède. Ils souhaitent au contraire que l'on affirme fortement nos convictions sur les thèmes que la crise a mis en lumière: comment aller vers plus de protectionnisme au niveau européen? Comment faire la distinction solidarité et assistanat? Comment protéger les classes moyennes du couple infernal que forment les dépenses publiques et les impôts supplémentaires? Comment faire baisser les normes et contraintes administratives qui pèsent sur les PME?

Sarkozy parle beaucoup d'immigration. Est-ce la première préoccupation des Français?

L'imm

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant