«Ne pas s'interdire de ralentir la Bourse»

le
0
Pour faciliter le retour des investisseurs vers les actions, le président de l'Autorité des marchés financiers, Jean-Pierre Jouyet, prône une meilleure régulation des marchés actions, dans un entretien au journal Le Monde .

«Instaurer une plus grande transparence sur les marchés financiers, une plus grande efficacité et une meilleure protection des investisseurs». Le commissaire européen en charge des services financiers, Michel Barnier, a été suffisamment clair. L'Union européenne doit mieux réguler les marchés actions. Ce sera la mission confiée au nouveau régulateur européen, l'ESMA, qui verra le jour le 1er janvier prochain.

Le régulateur devra notamment se pencher sur le dossier du «trading à haute fréquence» (pratique qui permet d'envoyer des millions d'ordres à la Bourse à la milliseconde près), qui inquiète plusieurs pays comme la France qui souhaite l'encadrer voire l'interdire. Selon le président de l'Autorité des marchés financiers (AMF), Jean-Pierre Jouyet, cette pratique pourrait représenter 35% des échanges en Europe et 60% aux Etats-Unis à horizon 2012. «Cette accélération a compliqué la surveillance du marché, affirme-t-il, dans une interview au journal Le ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant