«Ne pas remettre en cause la loi de 1905»

le
0
INTERVIEW - Le secrétaire général de l'UMP affirme avoir rassuré son camp sur les règles du débat.

LE FIGARO. - Nicolas Sarkozy a demandé que le débat sur l'islam devienne un débat sur la laïcité , pour éviter les dérapages de celui sur l'identité nationale. N'est-ce pas déjà trop tard ?

Jean-François COPÉ. - Il n'a jamais été question d'un débat sur l'islam ! Le point de départ, c'était d'avoir une réflexion sur notre pacte républicain. Avec le débat sur l'identité nationale, nous avions fait le constat que la nation française se fissurait en silence. Il s'agit maintenant, après le diagnostic, d'aller aux propositions et de définir ensemble ce que veut dire une laïcité moderne en 2011 et, dans cette République laïque, comment construire un islam de France. Dans ce cadre, j'ai toujours dit que le débat se déroulerait lors d'une convention - le 5 avril - et qu'il donnerait lieu à des propositions concrètes. Ce que je regrette, c'est qu'à peine ce débat lancé, il a été l'objet de toutes les déformations imaginables, quelles que soient les a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant