«Ne pas nier la gravité de la consommation»

le
0

INTERVIEW - Le professeur Michel Lejoyeux est chef de service à l'hôpital Bichat à Paris. Face aux jeunes consommateurs de cannabis, il préconise la pédagogie.

Le professeur Michel Lejoyeux
Le professeur Michel Lejoyeux Crédits photo :

Faut-il s'inquiéter de la banalisation de la drogue chez les ados?

On a un défaut bien français d'isoler des débats, des situations. Le médecin que je suis pense plutôt qu'il faut traiter en même temps les questions de la ­drogue, de l'alcool et du tabac pour tous les âges. L'addiction est un phénomène majeur de santé public. Elle est à l'origine de 30 % des hospitalisations, de la moitié des cancers...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant