«Ne pas continuer à augmenter les impôts!»

le
0
INTERVIEW - Nicolas Bouzou, économiste fondateur du cabinet Asterès, estime que le frémissement de l'économie française reste à confirmer.

LE FIGARO. - L'Insee annonce 0,5% de croissance pour le deuxième trimestre. C'est plutôt une bonne nouvelle?

Nicolas BOUZOU. -Oui, c'est une bonne nouvelle. La consommation et les exportations sont bien orientées. Et cette amélioration intervient dans un mouvement européen. Pour autant, après une récession, une telle amélioration est quasiment mécanique. Il est donc difficile de tirer des conclusions définitives sur un trimestre. Quoi qu'il arrive, la croissance 2013 sera très faible - le débat sur le fait qu'elle soit légèrement négative ou légèrement positive est stérile - et la situation de notre déficit ou de notre dette restera très dégradée cette année...

Les conditions d'un rebond sont-elles réunies?

Ce n'est pas certain. Dans de nombreux...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant