«Ne pas avoir peur des révoltes arabes»

le
0
VIDÉO - Dans son allocution télévisée dimanche soir, le chef de l'Etat a justifié le remaniement gouvernemental par les défis diplomatiques et sécuritaires auxquels est confrontée la France, notamment en Méditerranée.

Fait inhabituel : c'est à l'occasion d'une allocution télévisée que le chef de l'Etat a lui-même annoncé le remaniement de son gouvernement. Nicolas Sarkozy a justifié ce changement d'équipe, le quatrième en onze mois, par la complexité de la situation actuelle dans les pays arabes : «C'est mon devoir de prendre les décisions qui s'imposent quand les circonstances l'exigent», a-t-il expliqué, sans jamais citer Michèle Alliot-Marie.«Pour obtenir les résultats que vous attendez et que nous obtiendrons, je me dois de ne faire prévaloir aucune autre considération que le souci de l'efficacité et de l'intérêt général dans le choix de ceux auxquels sont confiées les plus hautes responsabilités de l'Etat».

Dans sa courte intervention, Nicolas Sarkozy a cherché à rassurer alors que la diplomatie française a été mise à l'épreuve par les mouvements populaires dans le monde arabe. Le chef de l'Etat a assuré que les révolutions ouvraient «une ère nouvelle» dans

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant