Ne nous fâchons pas #52 - Régionales : après les attentats, comment faire campagne ?

le
0
Sur le plateau de Ne nous fâchons pas.
Sur le plateau de Ne nous fâchons pas.

 

Dans son discours devant le Congrès, il y a une semaine, François Hollande avait prévenu les parlementaires et les sénateurs : « Les rythmes de notre démocratie ne sont pas soumis au chantage des terroristes. Les élections régionales se dérouleront aux dates prévues et la vie politique doit retrouver ses droits. » Quelques jours plus tard, la campagne tente donc de reprendre alors que le premier tour aura lieu le dimanche 6 décembre prochain. Tous les candidats se sont adaptés à la situation : modification de leur agenda, meetings modifiés ou annulés et, surtout, programme remanié. Les attentats ont largement contribué à un tour de vis sécuritaire dans les programmes des candidats. Mais les questions se bousculent : doit-on craindre un score encore plus élevé qu'avant les attentats du FN ? Comment « exister » dans une campagne uniquement centrée sur la sécurité ? Nos deux débatteurs proposent leurs pistes de réflexion. Dans la deuxième partie de l'émission, ils reviennent sur la volonté de François Hollande de créer une grande coalition afin de lutter contre Daech.

REGARDEZ Michèle Cotta : « Les régionales, une campagne pour rien »

 

REGARDEZ Charles Consigny : « Non à une intervention au sol en Syrie »

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant