Ne nous fâchons pas #35 : Sarkozy et Valls face au "jour d'après"

le
0
Dans ce numéro 35 de Ne nous fâchons pas, nos analystes évoquent l'après élections départementales, à droite comme à gauche.
Dans ce numéro 35 de Ne nous fâchons pas, nos analystes évoquent l'après élections départementales, à droite comme à gauche.

Pour ce 35e numéro de Ne nous fâchons pas, Michèle Cotta et Hugo Domenach reviennent sur ces jours cruciaux après le second tour des départementales. Pour Manuel Valls et Nicolas Sarkozy, il convient en effet de gérer "le jour d'après". Le Premier ministre a tenté cette semaine de rassurer et d'unifier sa majorité lors d'une réunion de groupe avec les députés PS puis, plus tard, lors des questions au gouvernement. Peut-il réussir à rassurer la majorité ? C'est l'une des questions posées dans Ne nous fâchons pas. Renforcé par la victoire de la droite aux départementales, Nicolas Sarkozy doit, lui, faire face à un énième volet judiciaire le concernant. Comment l'ex-président peut gérer cet agenda délicat, lui qui ambitionne de remporter les primaires et représenter l'UMP à la prochaine présidentielle ? Après ce débat entre Michèle Cotta et Hugo Domenach, place aux dessous du Point - consacré à la dernière une de l'hebdomadaire - et à l'analyse sur la crise qui touche Radio France.REGARDEZ le coup de gueule de Michèle Cotta : "Où est passé le désir de voter à gauche ?"REGARDEZ l'analyse de Michèle Cotta sur la grève de Radio France...REGARDEZ la revue du Web :

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant