NBC rompt avec Donald Trump après sa sortie sur les Mexicains

le , mis à jour à 06:39
1

NEW YORK, 30 juin (Reuters) - La chaîne de télévision américaine NBC a rompu ses liens avec Donald Trump en décidant lundi de ne pas diffuser les concours "Miss USA" et "Miss Univers" co-organisé par l'homme d'affaires qui s'est lancé avec fracas dans la course à l'investiture républicaine en vue de l'élection présidentielle de novembre 2016. Le Mexique a annoncé de son côté qu'il n'enverrait pas de candidate à la prochaine édition du concours "Miss Univers". Ces deux décisions sont une riposte aux déclarations jugées diffamatoires de Trump sur les Mexicains, qu'il a qualifiés de "trafiquants de drogue" et de "violeurs" lors de son discours officialisant son entrée en lice dans les primaires. Le magnat de l'immobilier et figure controversée de la télévision a également promis d'édifier un "grand mur à notre frontière Sud" et a ajouté qu'il le ferait financer par le Mexique. Au Mexique, où le gouvernement a déjà dénoncé une sortie "empreinte de préjugés et absurde", la chaîne Televisa, qui retransmet le concours de beauté, a jugé lundi que "toute relation commerciale avec le concours de Miss Univers et les compagnies de l'organisation Trump est inacceptable". Un porte-parole de la chaîne a précisé qu'il n'y aurait pas de candidate mexicaine cette année. Dans un communiqué, Donald Trump a fait savoir que ses avocats porteraient plainte pour rupture abusive de contrat. "Si NBC est à ce point faible et stupide qu'elle ne comprend par le sérieux problème de l'immigration illégale aux Etats-Unis, conjugué aux horribles et inéquitables accords commerciaux que nous concluons avec le Mexique, alors leur cessation abusive de Miss Universe/Miss USA sera décidée devant les tribunaux", écrit-il. (Jennifer Saba avec Tomas Sarmiento à Mexico et Anya George Tharakan à Bangalore; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mardi 30 juin 2015 à 09:44

    la vieillesse est un naufrage, même pour les milliardaires