NBA - Top 10 des meilleurs salaires

le
0
NBA - Top 10 des meilleurs salaires
NBA - Top 10 des meilleurs salaires

Treize ans après sa retraite, Michael Jordan reste le basketteur le plus riche de la planète en 2016 avec près de 75 millions $ par an grâce notamment à sa marque Jordan Brand, filiale de Nike. Focus sur les plus gros salaires NBA en cette saison 2016/2017.

1. LeBron James (Cleveland Cavaliers) : 30,96 millions $ Le King règne sur la NBA que ce soit sur le terrain ou dans les salaires. Le n°23 des Cavs a signé un nouveau contrat de trois avec la franchise de sa région d'origine (Ohio). Un contrat de près de 100 millions qui en fait le joueur le mieux payé de la ligne même si la troisième année est en option pour LeBron. En effet, elle est considérée comme une "player option" ce qui ramène au final à un peu plus de 60 millions de garantie sur les deux premières années et la possibilité de tester le marché en 2018-2019. 2. DeMar DeRozan (Toronto Raptors) : 26,54 millions $ Free agent cet été, l'arrière des Raptors n'est pas resté longtemps sur le marché. Le natif de Compton en Californie a décidé rapidement de prolonger l'aventure avec Toronto. Il faut dire que le chèque posé sur la table avait de quoi donner envie : 137,50 millions $ sur cinq. Près de 27 millions en moyenne, on ne va pas cracher dessus. Et le n°10 le rend plutôt bien à ses dirigeants depuis le début de la saison puisqu'il est le meilleur marqueur de la NBA. 3. Russell Westbrook (Oklahoma Thunder) : 26,54 millions $ Le Marsupilami de l'Oklahoma a lui aussi prolonger son contrat cet été et juré fidélité au Thunder du moins jusqu'en 2019 ou même avant puisqu'il aura une "player option" pour la saison 2018-2019. Mais plutôt que d'attendre la free agency prochaine, l'Agent 0 a décidé de prendre le maximum que pouvait lui offrir OKC à savoir 85,74 millions $ sur 3 ans. 4. Mike Conley (Memphis Grizzles)  : 26,54 millions $ Le plus gros contrat qu'une franchise n'est jamais signé avec un joueur. Plus de 140 millions de dollars sur cinq ans. Un record qui risque d'être battu l'été prochain avec les hausses des droits TV et la free agency de Stephen Curry. Mais que ça ne tienne. Memphis a sorti le chéquier pour garder son meneur vedette, courtisé par les Spurs, qui réalise sa meilleure saison en statistique pour le moment. 5. James Harden (Houston Rockets) : 26,54 millions $ Le plus célèbre barbu de la ligue va lui aussi empocher le jackpot grâce au renouvellement de son contrat en juillet dernier. Alors qu'il ne devait toucher "que" 16,7 millions $ cette année avec son ancien contre, les 118 millions sur 4 ans qu'il a signé lui font gagner 10 millions en cette saison 2016-2017. Et ça va aller crescendo jusqu'à atteindre 32,7 millions la dernière année en 2019 qui sera une "player option". 6. Kevin Durant (Golden State Warriors) : 26,54 millions $ Le traite d'OKC selon certains a choisi de sortir de sa "zone de confort" pour rejoindre les Warriors. Un contrat de deux ans qui pourrait se transformer en une seule saison si Durant décide de faire sa "player option" à la fin de l'année qui arrive pour toucher plus d'argent ailleurs. Quoi qu'il en soit, KD va empocher 26 millions cette saison et espérer accrocher ce titre de champion qu'il est venu chercher en signant à Golden State. 7. Al Horford (Boston Celtics) : 26,54 millions $ Le deuxième plus gros free agent avec Durant cet été. Et comme le Warriors, Horford a décidé de quitter le cocon d'Atlanta pour rejoindre les Celtics. Un contrat maximum de 113,32 millions de dollars sur 4 ans qui lui permet de voir l'avenir avec sérénité. 8. Dirk Nowitzki (Dallas Mavericks) : 25 millions $ Papy Nowitzki (38 ans) fait de la résistance. Après avoir fait des sacrifices financiers pendant des années pour accrocher une bague à son doigt, l'Allemand touche enfin les dividendes de son sens de l'équipe. Mark Cuban, le propriétaire des Mavericks, tient en haute estime celui qui a permis à Dallas d'être champion en 2011 et lui a offert un contrat de deux ans à 25 millions pour services rendus. Néanmoins, l'équipe possède une "team option" qu'elle pourra lever en fin de saison si l'Allemand décide de mettre un terme à sa carrière ou si l'équipe souhaite se renforcer. 9. Carmelo Anthony (New-York Knicks) : 24,55 millions $ Au Knicks depuis maintenant 2010, Carmelo Anthony n'a toujours pas remporter le titre NBA qu'il convoitait tant à son arrivée dans la Big Apple. Et malheureusement pour lui, à 32 ans, ça n'est pas prêt d'arriver tant la franchise new-yorkaise est en reconstruction. Une chose est sûre c'est que l'ancien Nuggets se remplit bien les poches au Madison Square Garden. près de 123 millions amassés sur six saisons et ce n'est pas fini. S'il touche 24,55 millions cette saison 2016-2017, ses émoluments monteront jusqu'à un peu moins de 28 millions $ en 2018-2019. 10. Damian Lilliard (Portland Blazers) : 24,38 millions $ Le meneur des Portland Blazers crève l'écran en ce début de saison et confirme tout le bien qu'on pensait de lui l'année dernière malgré les départs de cadres (Aldridge, Batum, Matthews, Lopez). Il faut dire que le joueur de 24 ans avait de la pression sur les épaules. La franchise de l'Oregon avait cassé sa tirelire pour garder le prodige. Un contrat de 5 ans et 139,88 millions $. Un bon chèque qui le place 10eme cette année mais ça va changer dans les années qui suivent. 26 millions l'année prochaine jusqu'à atteindre les 31,6 millions $ en 2020-2021.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant