NBA: Tony, Joakim, Nicolas et les autres

le
0
TONY PARKER VISE UN 4E TITRE EN NBA AVEC LES SPURS
TONY PARKER VISE UN 4E TITRE EN NBA AVEC LES SPURS

par Romain Brunet

CHICAGO (Reuters) - Avec onze expatriés en NBA, dont les têtes d'affiche Tony Parker, Joakim Noah et Nicolas Batum, il y aura encore un gros contingent français sur les parquets américains lors de la nouvelle saison qui s'ouvre mardi.

Triple champion NBA, quatre fois All-Star, élu meilleur joueur de la finale en 2007, Tony Parker n'a plus rien à prouver et entame sa 12e saison aux Etats-Unis avec un seul objectif en tête : gagner un quatrième titre avec les San Antonio Spurs.

Il sera épaulé dans sa mission par deux autres Français, son meilleur ami et capitaine des Bleus, Boris Diaw, et le nouveau venu Nando De Colo.

Arrivé en mars chez les Spurs, Boris Diaw a cette fois-ci bénéficié d'une préparation complète au Texas et sa pleine intégration devrait lui permettre de prétendre à une place importante dans le collectif de l'entraîneur Gregg Popovich.

Le cadet de la troupe, Nando De Colo, doit faire ses preuves. Plutôt en vue lors de la présaison, comparé à son coéquipier Manu Ginobili, l'ancien joueur de Cholet et Valence en Espagne se retrouve à 25 ans dans la peau d'un "rookie".

Outre Tony Parker et Boris Diaw, deux autres Français sont appelés à tenir un rôle majeur : Nicolas Batum et Joakim Noah.

Le premier a signé durant l'été une prolongation de contrat avec les Portland Trail Blazers de 46 millions de dollars sur quatre ans et doit désormais assumer le statut que lui confère ce contrat mirobolant.

BATUM EN QUÊTE DE RÉGULARITÉ

Capable de réaliser des performances de très haut niveau un soir puis de passer à côté le lendemain, Nicolas Batum sait qu'il devra franchir un cap s'il veut devenir un jour All-Star. Sa réussite et celle de son équipe dépendront de sa capacité à enchaîner les bons matches.

Joakim Noah, lui, revient d'une entorse à la cheville qui avait mis un terme à sa saison lors du premier tour des playoffs 2012 et l'a empêché de participer aux Jeux olympiques de Londres avec l'équipe de France cet été.

En l'absence de Derrick Rose, le pivot des Chicago Bulls sait qu'il doit élever son niveau de jeu d'un cran pour que son équipe se maintienne dans le gotha de la ligue.

Ses sorties en présaison semblent indiquer que le travail effectué durant l'été avec Kareem Abdul-Jabbar, ancienne gloire des Los Angeles Lakers, n'a pas été vain. S'il reste en forme, 2013 pourrait être l'année de Joakim Noah.

Cette saison doit également permettre à Ian Mahinmi, Kevin Séraphin et Rodrigue Beaubois de se révéler.

Condamné au banc chez les San Antonio Spurs puis tenu à un rôle limité chez les Dallas Mavericks, Ian Mahinmi a signé aux Indiana Pacers durant l'été avec la promesse d'un temps de jeu conséquent. À lui de saisir sa chance.

TURIAF EN QUÊTE DE TEMPS DE JEU

Auteur d'une fin de saison canon, Kevin Séraphin voudra poursuivre sur sa lancée avec les Washington Wizards et s'imposer comme le pivot titulaire de son équipe.

De son côté, Rodrigue Beaubois tentera de repartir du bon pied avec les Dallas Mavericks après plusieurs saisons gâchées par des blessures à répétition. Les départs de Jason Kidd et Jason Terry sont en ce sens une bonne nouvelle pour lui.

Ronny Turiaf et Johan Petro chercheront à gagner du temps de jeu. Malgré la satisfaction d'avoir remporté son premier titre NBA avec le Miami Heat, Ronny Turiaf a préféré s'exiler en Californie où il espère jouer un peu plus avec les Clippers.

Idem pour Johan Petro. Après deux saisons passées sur le banc des Nets, l'ancien Palois a été envoyé aux Atlanta Hawks où ses minutes devraient une nouvelle fois être comptées, les pivots Al Horford et Zaza Pachulia passant a priori devant lui.

Enfin, Evan Fournier, qui a fêté lundi son 20e anniversaire, sera, avec Nando De Colo, l'autre petit nouveau de la colonie française en NBA.

Drafté par les Denver Nuggets au début de l'été, celui qui a été élu meilleur espoir du championnat de France avec Poitiers en 2011 et 2012 essaiera de faire son trou dans le riche effectif de Denver.

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant