NBA : Quand Adams traite Curry et Thompson de « singes »

le
0

La victoire surprise d’OKC contre Golden State (106-102) a été entachée par la sortie médiatique de son pivot Steven Adams.

La déferlante médiatique qui s’est abattue sur lui sur les réseaux sociaux, Steven Adams ne l’avait pas vu venir. Taxé de raciste sur Twitter, le pivot Néo-Zélandais d’Oklahoma s’est rendu coupable d’une sortie pour le moins maladroite à l’issue du match remporté par son équipe. A la question de savoir ce qu’il pensait du match de Stephen Curry et Klay Thompson, Adams a rétorqué au journaliste d’ESPN qu’il n’aimerait pas être à la place de ses coéquipiers qui devaient défendre sur ces « petits singes rapides ». Faisant référence à la vitesse d’exécution et de déplacements de ses adversaires, le joueur de 22 ans (16pts, 12 rebonds et 2 contres lundi) s’est empressé de désamorcer la bombe dans USA Today « Il s’agissait simplement d’un mauvais choix de mots. Je n’ai pas réfléchi sur le coup et je ne me suis même pas dit que cela pouvait offenser quelqu’un. Je suis vraiment désolé. Je voulais simplement exprimer la difficulté que l’on avait à suivre ces gars sur le terrain. Il faut aussi prendre en compte les différences de vocabulaire entre la Nouvelle-Zélande et les Etats-Unis ».
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant