NBA : Premier bilan de la free agency

le
0
NBA : Premier bilan de la free agency
NBA : Premier bilan de la free agency

Plus d'un mois après la fin de la saison NBA, remportée par Golden State (4-2 contre Cleveland), le visage de certaines franchises a considérablement changé. Quand certains chamboulent tout, d'autres prônent la continuité. Retour sur les franchises gagnantes et perdantes de ce début de free agency.

Les deux monstres de cette free agency

San Antonio Spurs 
Champions en 2014, les Spurs ont connu une saison 2014-2015 très mouvementée. Pas épargnés par les blessures de plusieurs cadres, les hommes de Greg Popovich n’ont pas pu conserver leur titre. Eliminée prématurément au premier tour des play-offs (4-3 contre les Clippers), la franchise texane a pu se consacrer entièrement à cette intersaison et elle ne l’a pas fait à moitié. Avec l’arrivée de LaMarcus Aldridge et celle, à moindre mesure, de David West, les Spurs se sont considérablement renforcés. Ajouté à cela, les prolongations de plusieurs joueurs dont Danny Green, Kawhi Leonard, Tim Duncan et Manu Ginobili. Avec un tel effectif, San Antonio est sans conteste, sur le papier, l’un des poids lourds de cette future saison. Seul bémol, le départ de quelques joueurs pour dégraisser la masse salariale.

Arrivées : LaMarcus Aldridge (Portland), David West (Indiana), Ray McCallum (Sacramento), Boban Marjanovic (ER Belgrade).

Départs : Tiago Splitter (Atlanta), Aron Baynes (Pistons), Marco Belinelli (Sacramento), Cory Joseph (Toronto).

Los Angeles Clippers
Pendant plusieurs jours, les Clippers étaient les grands perdants de cette free agency. Exit DeAndre Jordan, la franchise angelenos se retrouvait sans pivot et faisait pâle figure face aux cadors présents dans la Conférence Ouest. Sauf que les Clippers n’ont rien lâché concernant leur intérieur et après un épisode rocambolesque, DeAndre Jordan quittait Dallas sans y avoir joué une seule seconde. Avec ce revirement, la franchise de Steve Ballmer conserve l’un des meilleurs défenseurs de la Ligue, d’autant plus que les autres recrues ne sont pas des moindres : Lance Stephenson, Paul Pierce et Josh Smith. Trois joueurs talentueux dont un ancien champion NBA qui saura peut-être, enfin, faire gagner les Clippers.

Arrivées : Lance Stephenson (Charlotte), Paul Pierce (Washington), Wesley Johnson (L.A Lakers), Josh Smith (Houston), Pablo Prigioni

Départs : Spencer Hawes (Charlotte)

On prend les mêmes et on recommence 

Golden State Warriors 
Tout nouveaux champions NBA, les Warriors n’ont rien changé, ou presque, pour tenter de conserver leur titre la saison prochaine. L’un des plus anciens, David Lee, a quitté le navire, direction Boston en quête de temps de jeu. Pour ce qui est du reste, Golden State avait comme unique objectif de prolonger son ailier à tout faire Draymond Green : c’est chose faite. Gerald Wallace est la seule recrue de la franchise d’Oakland et fournira un apport intéressant en sortie de banc.

Arrivées : Gerald Wallace (Boston)

Départs : David Lee (Boston), Justin Holiday (Atlanta)

Cleveland Cavaliers
Le finaliste NBA est déçu mais n’a pas pour autant décidé de tout changer. Cet été, à Cleveland, c’est l’heure des prolongations de contrat. Avec Iman Schumpert, Kevin Love et LeBron James ce sont trois piliers qui prolongent pour la pérennité de l’équipe. Ne reste plus qu’à faire de même pour Tristan Thompson et la free agency des Cavs sera terminée, sauf grosse surprise. Les hommes de David Blatt, ont réalisé une superbe saison et il serait bête de tout chambouler. Seule arrivée, Mo Williams va apporter de l’expérience et son shoot à trois points en sortie de banc. On peut encore s’attendre à une grosse équipe de Cleveland pour la saison à venir.

Arrivées : Mo Williams (Charlotte)

Départs : Kendrick Perkins (Nouvelles-Orléans)

Chicago Bulls
S’il y a bien une équipe qui n’a quasiment rien changé c’est Chicago. Aucune arrivée dans l’effectif, c’est sur le banc que le seul changement a été effectué. Fred Hoiberg remplace Tom Thibodeau pour tenter d’imposer un style de jeu moins stéréotypé du côté de l’Illinois. Mais les Bulls ont tout de même réussi une bonne affaire en prolongeant Jimmy Butler. Favori depuis de nombreuses années, Chicago le sera de nouveau pour la saison à venir. Reste à voir si la paire Rose-Butler fonctionnera à la perfection, si Joakim Noah retrouvera son niveau d’il y a un an et si le banc aura un impact conséquent. Ca fait tout de même beaucoup de si...

Arrivées : Fred Hoiberg (coach)

Départ : Tom Thibodeau (coach)

Oklahoma City Thunder
Absent des play-offs cette saison, le Thunder sera l’une des franchises les plus attendues au tournant l’année prochaine. Avec le retour en forme de Kevin Durant, OKC va certainement revenir sur le devant de la scène. La paire Westbrook-Durant est l’une des plus efficaces de la Ligue et la franchise s’est renforcée dans la raquette avec la prolongation d’Enes Kanter même si le Turc est plus connu pour ses qualités offensives que défensives... Comme à Chicago, on a changé d’entraîneur dans l’Oklahoma. Billy Donovan prend la place de Scott Brooks et va avoir la lourde tâche de faire d’OKC une équipe et non plus un duo. D’autant plus que cette saison sera déterminante. Free agent l’été prochain, Kevin Durant pourrait avoir des envies d’ailleurs si le Thunder ne confirme pas.

Arrivées : Billy Donovan (coach)

Départs : Scott Brooks (coach), Jeremy Lamb (Charlotte), Perry Jones III (Boston) 

Memphis Grizzlies
C’est sur la continuité que se base Memphis malgré quelques arrivées et des départs. Marc Gasol prolongé, les Grizzlies ont réussi le plus dur et peuvent voir sereinement la suite. La paire Randolph-Gasol a encore de beaux jours devant elle et, sauf surprise, devrait revivre les play-offs en avril prochain, un rendez-vous que la franchise ne loupe plus depuis 2011. Deux nouvelles recrues intéressantes sont à noter : Matt Barnes, un joueur rugueux en défense et Brandan Wright qui va renforcer une raquette déjà bien garnie.

Arrivées : Matt Barnes (L.A Clippers), Brandan Wright (Phoenix)

Départs : Jon Leuer (Phoenix), Kostas Koufos (Sacramento)

Washington Wizards
Dotée d’une équipe jeune et très talentueuse, la franchise de la capitale préfère garder la dynamique et la renforcer de plusieurs bons éléments. Avec les arrivées de Jared Dudley, Gary Neal et Alan Anderson, les Wizards prennent de bonnes dispositions pour épauler l’un des meilleurs duos d’arrières de la ligue : John Wall et Bradley Beal. Seule déception pour Washington, le départ de Paul Pierce qui, malgré son âge avancé, apportait de l’expérience à ce groupe. Mais cet été n’est rien comparé à l’été 2016 pour les Wizards, qui tenteront d’attirer Kevin Durant...

Arrivées : Jared Dudley (Milwaukee), Gary Neal (Minnesota), Alan Anderson (Brooklyn)

Départs : Paul Pierce (L.A Clippers) 

Les interrogations  

Atlanta Hawks 
Finaliste de la Conférence Est, Atlanta réalise une free agency en dent de scie. Paul Millsap a été prolongé, et des recrues intéressantes sont arrivées : Tiago Splitter, Tim Hardaway Jr ou encore Justin Holiday. Sauf que les Hawks se sont séparés de leur meilleur joueur lors des derniers play-offs : DeMarre Carroll. Un départ inquiétant lorsque l’on voit la fin de saison compliquée qu’a vécue la franchise. Carroll était l’homme à tout faire et cela risque d’être compliqué de lui trouver un remplaçant au vu de ce qu’il reste sur le marché des free agents... Atlanta reste une équipe à suivre mais difficile de miser une pièce pour le titre.

Arrivées : Tim Hardaway Jr (New-York), Justin Holliday (Golden State), Tiago Splitter (San Antonio)

Départs : DeMarre Carroll (Toronto)

Charlotte Hornets 
La nouvelle équipe de Nicolas Batum a enregistré pas mal d’arrivées pour compenser de nombreux départs. Les Hornets sont certainement la franchise qui a connu le plus de mouvements dans cette free agency, avec Portland. Heureusement pour eux, les deux leaders Al Jefferson et Kemba Walker sont restés. Avec les nouveaux venus, Charlotte possède un effectif très homogène et très intéressant. Seul bémol, le manque d’un franchise player qui permettrait à l’équipe de franchir un cap.

Arrivées : Nicolas Batum (Portland), Spencer Hawes (L.A Clippers), Jeremy Lamb (OKC), Jeremy Lin (L.A Lakers), Tyler Hansbrough (Toronto)

Départs : Noah Vonleh et Gerald Henderson (Portlant), Lance Stephenson (L.A Clippers), Bismack Biyombo (Toronto), Mo Williams (Cleveland)

Houston Rockets 
Finaliste de la Conférence Ouest, Houston va être de nouveau attendu la saison prochaine. Sauf que la franchise texane réalise une intersaison difficile avec de nombreux départs dont celui de Josh Smith, l’une des pièces maîtresses de l’équipe. Seule satisfaction, l’arrivée de Ty Lawson qui, s’il règle ses problèmes personnels, pourrait aider James Harden de manière considérable.

Arrivées : Ty Lawson (Denver), Marcus Thornton (Phoenix)

Départs : Josh Smith et Pablo Priogioni (L.A Clippers), Joey Dorsey et Nick Johnson (Denver)

Miami Heat
Miami est certainement la franchise qui a réalisé les trades les plus intelligents. En prolongeant Goran Dragic et Dwyane Wade, le Heat conserve deux joueurs majeurs. Mais Pat Riley ne s’est pas arrêté là et a ramené deux joueurs à suivre : Gerald Green et Amare Stoudemire. Le premier devrait énormément apporter en sortie de banc tandis que le deuxième doit prouver pour obtenir sa place.

Arrivées : Gerald Green (Phoenix), Amare Stoudemire (Dallas)

Départs : Aucun  

Autres équipes dans cette liste : Boston Celtics, Milwaukee Bucks, New Orleans Pelicans, Toronto Raptors, Sacramento Kings, Detroit Pistons, Indiana Pacers, Phoenix Suns et Utah Jazz.  

Ceux qui risquent de vivre une année galère 

Dallas Mavericks 
Les grands perdants de cette intersaison... La franchise de Mark Cuban pensait avoir touché le jackpot en faisant venir DeAndre Jordan, sauf que le pivot a joué les girouettes en faisant marche arrière. Résultat ? Les Mavs se retrouvent sans réel pivot après avoir laissé partir Tyson Chandler. Dallas peut se consoler avec la signature de Wes Matthews et Deron Williams mais le premier reviendra d’une grave blessure tandis que le deuxième est en manque de repères depuis plusieurs saisons. Si les deux joueurs retrouvent leur niveau d’avant, alors les Mavs pourront rêver, sinon Nowitzki et les siens risquent de passer une saison galère...

Arrivées : Wes Matthews (Portland), Zaza Pachulia (Milwaukee), Jeremy Evans (Utah), Deron Williams (Brooklyn)

Départs : Monta Ellis (Indiana), Al-Farouq Aminu (Portland), Tyson Chandler (Phoenix), Rajon Rondo (Sacramento), Amare Stoudemire (Miami)

L.A Lakers 
Malgré le retour de Kobe Bryant, les Lakers devraient rester la même déception que la saison dernière. La célèbre franchise a attiré de bons joueurs mais pas de quoi effrayer les cadors de la Conférence Ouest. Le « Black Mamba » doit le savoir, la reconstruction va prendre du temps et ce n’est pas cette saison que les fans angelenos vont pouvoir rêver. En attendant ils devront se satisfaire des signatures intéressantes de Lou Williams et Roy Hibbert.

Arrivées : Roy Hibbert (Indiana), Lou Williams (Toronto), Brandon Bass (Boston)

Départ : Wesley Johnson (L.A Clippers), Jeremy Lin (Charlotte), Wayne Ellington (Brooklyn), Jordan Hill (Indiana), Ed Davis (Portland), Ronnie Price (Phoenix)

New York Knicks
Les années se suivent et se ressemblent pour les Knicks... Avec Phil Jackson à la tête de la franchise depuis plus d’un an, « The Big Apple » va devoir s’armer de patience. Le projet de reconstruction est en marche et ça débarrasse à tous les postes. Pas moins de cinq départs depuis le début de la free agency et des recrues de seconde zone. Le projet n’a, pour l’instant, pas de quoi emballer les supporters, mais qu’importe, le « Zen Master » a bien l’intention de faire du ménage dans le but de mener les Knicks au sommet. Ce ne sera pour cette saison mais à suivre...

Arrivées : Arron Afflalo et Robin Lopez (Portland), Derrick Williams (Sacramento), Kyle O’Quinn (Orlando)

Départs : Cole Aldrich (L.A Clippers), Andrea Bargnani et Shane Larkin (Brooklyn), Jason Smith (Orlando), Tim Hardaway Jr (Atlanta).

Autres équipes dans cette liste : Brooklyn Nets, Minnesota Timberwolves, Orlando Magic, Philadelphie 76ers et Denver Nuggets.

Valentin CARPENTIER

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant