NBA: Miami en finale après sa victoire en conférence Est

le
0
NBA: Miami en finale après sa victoire en conférence Est
NBA: Miami en finale après sa victoire en conférence Est

MIAMI (Reuters) - Miami avec son trio de stars enfin reformé a dû attendre le dernier quart-temps de son dernier match décisif contre Boston pour vaincre enfin samedi la résistance collective des Celtics et se qualifier pour la finale de la NBA avec un succès 101-88.

Le Heat, privé du titre l'an dernier par les Dallas Mavericks, affrontera le Thunder d'Oklahoma City, vainqueur de la conférence Ouest, à partir de mardi soir dans une finale au meilleur des sept matches.

Avec trois victoires chacun, Miami et Boston devaient se départager samedi soir sur le parquet du Heat.

A l'entame du dernier quart-temps, les deux équipes étaient encore à égalité (73-73). C'est alors que LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh, auteurs à eux trois des 30 derniers points de leur équipe, ont fait la différence pour le Heat, qui a infligé un 18-6 aux Celtics dans les huit dernières minutes de la partie.

Rétabli d'une blessure abdominale l'ayant tenu éloigné des parquets durant de longues semaines, Chris Bosh a fourni un apport décisif en deuxième période, grâce notamment à son adresse à trois points peu commune pour un joueur d'intérieur. Il a fini la partie avec 19 points et Wade avec 23.

Le principal artisan de la victoire du Heat a cependant été une nouvelle fois LeBron James, auteur de 31 points et notamment d'un époustouflant tir à trois points permettant au Heat de creuser un écart de sept unités au milieu du dernier quart-temps.

"Nous sommes impatients de relever le prochain défi", a déclaré LeBron James après la rencontre. "C'est par notre collectif que nous pourrons gagner le titre."

Les Celtics ont bien tenté de museler "King James" en multipliant les fautes sur lui, en vain.

Ces fautes justement ont plutôt pénalisé Boston, en particulier Kevin Garnett, qui a dû passer plus de temps que prévu sur le banc.

Rajon Rondo a longtemps porté les Celtics, qui ont compté jusqu'à 11 points d'avance. Le brillant meneur s'est offert un nouveau triple-double (22 points, 14 passes et 10 rebonds) mais l'apport du banc a été trop faible pour Boston, à l'image d'un Mickaël Pietrus auteur d'un zéro sur deux aux tirs en 22 minutes de présence sur le parquet.

"Nous avons laissé ce match nous glisser des mains", a regretté Rajon Rondo.

Gene Cherry à Raleigh en Caroline du Nord; Danielle Rouquié et Bertrand Boucey pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant