NBA: les Spurs vont affronter un LeBron James plus "intelligent"

le
0
LEBRON JAMES SUR LA ROUTE DES SPURS EN FINALE DE NBA
LEBRON JAMES SUR LA ROUTE DES SPURS EN FINALE DE NBA

par Simon Evans

MIAMI (Reuters) - C'est un LeBron James plus confiant qui se présentera jeudi face aux San Antonio Spurs de Tony Parker pour disputer sa quatrième finale de NBA.

Il s'était incliné avec les Cavaliers de Cleveland en 2007 contre ces mêmes Spurs lors de sa première finale, mais tout cela est du passé.

Les San Antonio Spurs ont remporté le championnat à quatre reprises en 1999, 2003, 2005 et 2007 et n'ont jamais perdu une finale de NBA.

Les joueurs de San Antonio, qui avaient balayé les Cavaliers au meilleur des sept matches et célébré leur victoire sur le parquet de Cleveland, auront cette fois affaire à un joueur plus complet.

"LeBron n'est pas le même joueur qu'en 2007. C'est de l'histoire ancienne", a reconnu mercredi l'entraîneur des Spurs, Gregg Popovich.

"C'était un néophyte à l'époque, qui se demandait comment tout cela marchait et comment ça s'organisait. Nous avons eu de la chance de le croiser si tôt. Il va être un plus gros problème qu'en 2007, c'est certain".

UN JOUEUR PLUS COMPLET

"King" James, meilleur joueur (MVP) en titre, dit avoir progressé dans tous les secteurs de jeu ces six dernières années et estime avoir surtout amélioré sa vision du jeu.

"Plus intelligent et plus expérimenté, plus âgé et plus mature sur les parquets et en dehors. Et je pense que c'est la chose la plus importante", dit-il.

"J'ai mûri en tant que joueur de basket. J'ai mûri en tant qu'homme. Et c'est ce qui a permis à mon jeu d'éclore", assure-t-il.

Le quadruple MVP croit en son jeu diversifié, et de plus en plus à sa précision dans les shoots.

"Si l'on me laisse de l'espace sur les pick-and-rolls aujourd'hui, je vais shooter. J'ai confiance, je vais tous les mettre. Je suis plus confiant sur ma capacité à shooter", a déclaré l'ailier du Heat.

Les Spurs ne s'attendent probablement pas à pouvoir contenir LeBron James, champion NBA en titre, avec autant de facilité qu'il y a six ans.

"C'était un jeune LeBron. Il était déjà incroyable, parce qu'il venait de faire une superbe série contre Détroit en jouant un super basket," explique Tony Parker.

"C'était seulement le début pour lui. A présent il est quadruple MVP, ça va être différent. On va tenter de faire le maximum pour le ralentir. Car une chose est sûre, on ne peut pas l'arrêter."

Clémence Apetogbor pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant