NBA: les Spurs proches du titre grâce à Parker et Ginobili

le
0
LES SPURS REPRENNENT L'AVANTAGE FACE AU HEAT
LES SPURS REPRENNENT L'AVANTAGE FACE AU HEAT

SAN ANTONIO (Reuters) - Une petite baisse de régime de la paire Dwyane Wade-LeBron James et une adresse retrouvée de Tony Parker et Manu Ginobili ont permis aux San Antonio Spurs de s'imposer 114-104 face au Miami Heat dans le match 5 de la finale du championnat NBA, dimanche soir.

Les Texans, qui avaient lourdement chuté 109-93 sur leur parquet du AT&T Center jeudi soir, reprennent l'avantage 3-2 dans cette confrontation qui demeure très indécise.

Le match 6 prévu mardi soir sur le terrain des tenants du titre, dans l'American Airlines Arena, s'annonce déjà épique.

Les Spurs peuvent y décrocher le titre national, le premier depuis 2007, tandis que le Heat cherchera à recoller à nouveau au score avant un éventuel match décisif, toujours à domicile.

Le sort de cette cinquième rencontre a d'abord tenu à un moins bon rendement de LeBron James, celui qui peut faire basculer un match quand il le décide.

L'ailier a rendu une carte de 25 points, tout comme son compère Dwyane Wade, auxquels se sont ajoutées 21 unités précieuses à porter au crédit de Ray Allen.

Les Spurs, eux, ont surtout bénéficié d'un grand retour de Tony Parker qui souffrait des ischio-jambiers lors du match 4 et était resté sur une prestation à 15 points, jeudi.

Cette fois, le meneur français a passé 26 points et a pu compter sur les contributions d'un très bon Manu Ginobili (24 pts, 10 rebonds, soit son meilleur match de la finale) et de Danny Green (24 pts).

Tim Duncan a, lui, ajouté 17 points et a surtout pris 12 rebonds pour sceller cette victoire et s'approcher un peu plus d'un titre derrière lequel les Texans courent depuis six ans.

A l'époque, les Spurs déjà emmenés par Paker avaient démoli les Cavaliers de Cleveland 4-0.

Le joueur français est en course pour remporter son quatrième titre de la NBA avec les Texans après ceux de 2003, 2005 et 2007 conquis avec Manu Ginobili et Tim Duncan.

L'expérience des trois joueurs pourrait se révéler déterminante lors du prochain match face au Heat dont le coach Erik Spoelstra a reconnu que son équipe avait été "dépassée", dimanche soir.

Remporter le cinquième match d'une finale constitue un avantage psychologique évident pour les Spurs car désormais les Floridiens sont dos au mur et doivent s'imposer deux fois pour conserver leur titre.

Les statistiques parlent pour les hommes de Gregg Popovich: sur 27 finales, l'équipe qui a remporté le match 5 a triomphé à 20 reprises.

Pierre Sérisier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant