NBA: les Spurs en finale de conférence, les Knicks s'accrochent

le
0
LES SAN ANTONIO SPURS EN FINALE DE CONFÉRENCE OUEST
LES SAN ANTONIO SPURS EN FINALE DE CONFÉRENCE OUEST

LOS ANGELES (Reuters) - Les San Antonio Spurs se sont qualifiés jeudi pour la finale de la conférence Ouest de la NBA en allant s'imposer dans le sixième match de leur série contre les Golden State Warriors 94-82.

Les Spurs l'emportent quatre victoires à deux.

En finale de conférence, ils affronteront les Memphis Grizzlies, qualifiés mercredi pour la finale aux dépens de l'Oklahoma City Thunder.

A l'Est, les New York Knicks ont entretenu l'espoir en remportant le match 5 de la série les opposant aux Indiana Pacers (87-75).

Les New-Yorkais ne sont désormais plus menés que 3-2 dans cette série, qui se joue au meilleur des sept matches. Le match 6 aura lieu samedi.

Le vainqueur affrontera le Miami Heat, tenant du titre, qui s'est qualifié mercredi aux dépens des Chicago Bulls.

A Oakland, près de San Francisco, dans la salle des Warriors, le début de match a été très équilibré (21-19 pour les Spurs à la fin du premier quart-temps).

Mais les coéquipiers de Tony Parker et Manu Ginobili, tous deux en retrait par rapport à leur standing habituel, ont accéléré une première fois en début de deuxième quart-temps, marquant huit points d'affilée pour se détacher à 31-23.

A l'entame du dernier quart-temps, les Spurs menaient de neuf points (68-59), une avance qu'ils ont gérée, ne laissant jamais les Warriors revenir à moins de trois unités.

En fin de match, Parker, qui a inscrit 10 de ses 13 points dans le dernier quart-temps, enchaînait un panier à trois points et quatre lancers francs pour creuser un ultime écart.

En face, Stephen Curry, auteur de 22 points (10 sur 25 au tir), et Jarrett Jack (15 pts) n'ont pu sauver la jeune équipe des Warriors, visiblement fatiguée.

"Nous sommes déçus que cela se termine comme cela, dans notre salle. Mais nous sommes emballés par les fondations que nous avons posées et nous attendons avec impatience la saison prochaine", a dit Curry, la gâchette du Golden State.

LA PUISSANCE DÉFENSIVE DES KNICKS

A New York, les Knicks, qui jouaient dos au mur, sont restés en vie face aux Indiana Pacers (85-75).

Auteur de 28 points, la star new-yorkaise Carmelo Anthony a sonné la révolte face à des Pacers diminués par l'absence de George Hill.

"Nous avons joué ce soir avec un sentiment d'urgence, conscients ce qui était en jeu. Nous avons joué comme nous le voulions vraiment. Nous devions gagner, et nous l'avons fait", a commenté "Melo" après le match.

Avec 19 "turnovers" et une dizaine d'interceptions -deux fois plus que les Pacers- les Knicks ont pu s'appuyer sur une défense très performante.

S'ils s'imposaient samedi à Indianapolis, ils reviendraient dans leur Madison Square Garden pour un éventuel match 7 qui déciderait alors de l'issue de la série. Mais jamais les Knicks ne sont allés s'imposer dans l'Indiana lors de la saison régulière, où ils ont mordu quatre fois la poussière.

Ben Everill, avec Larry Fine à New York; Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant