NBA: les "méchants" Spurs matent la jeunesse d'Oklahoma City

le
0
NBA: les "méchants" Spurs matent la jeunesse d'Oklahoma City
NBA: les "méchants" Spurs matent la jeunesse d'Oklahoma City

LOS ANGELES (Reuters) - Priés par leur entraîneur d'être plus "méchants" sur leur parquet, les San Antonio Spurs de Tony Parker ont fait parler leur expérience dimanche pour mater la jeunesse ambitieuse d'Oklahoma City avec un premier succès 101-98 dans leur finale de la conférence Ouest de la NBA.

A l'image de Russell Westbrook se permettant de contrer une tentative de Tony Parker en début de match, le Thunder d'Oklahoma City a longtemps tenu tête aux Spurs, déjà sacrés quatre fois champions de NBA sous les ordres de Gregg Popovich.

Ce dernier a alors réuni ses troupes pour leur rappeler calmement mais fermement qui ils étaient. Résultat: sous l'impulsion d'un Manu Ginobili auteur de 26 points, les Spurs ont durci le jeu et ont dominé le dernier quart-temps, notamment dans la raquette, pour remonter un retard de neuf points et s'imposer.

"Je trouvais qu'on n'était pas assez confiants, qu'on jouait un peu avec le frein à main, qu'on n'était pas assez sûrs de nous, qu'on portait trop la balle. Donc je leur ai dit d'être un peu plus vilains, un peu plus méchants, de jouer avec plus de caractère", a par la suite expliqué Gregg Popovich.

Tony Parker a fini le match avec 18 points tandis que Boris Diaw a apporté huit points en un peu plus de 20 minutes de présence sur le parquet.

La série se joue au meilleur des sept matches.

Les Spurs en sont désormais à 19 victoires consécutives, une série que la NBA n'avait plus connue depuis celle des Los Angeles Lakers en 2001. Ils ont éliminé les Utah Jazz (4-0) au premier tour et les Los Angeles Clippers (4-0) en demi-finale de conférence.

Côté Thunder, Kevin Durant a marqué 27 points mais aucun, hors lancers francs, dans les 16 dernières minutes du match.

Dans la conférence Est, la finale mettra aux prises le Miami Heat et les Boston Celtics. Le premier match aura lieu lundi à Miami.

Jahmal Corner; Hélène Duvigneau et Bertrand Boucey pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant