NBA: Les Bulls mystifiés par les Wizards

le
0

SALVO, Caroline du Nord (Reuters) - Les Chicago Bulls de Joakim Noah ont été surpris samedi 86-73 par des Washington Wizards en pleins progrès, qui enregistrent ainsi leur cinquième victoire consécutive à domicile.

Hormis les Charlotte Bobcats, les Wizards sont la plus mauvaise équipe de la NBA. Ils ont débuté la saison par 12 défaites de rang et ont perdu 28 de leurs 32 premiers matches.

Mais cette victoire contre les Bulls, qui bataillent dans les hauteurs du classement de la conférence Est, confirme leur récente amélioration puisqu'ils restent désormais sur sept victoires lors de leurs dix derniers matches.

"Nous sommes simplement meilleurs avec notre nouveau style de jeu", a commenté Emeka Okafor, auteur de 15 points et 16 rebonds. "Nous jouons un excellent basket depuis quelques matches, aussi bien offensivement avec les passes que défensivement dans les déplacements."

"Nous sommes devenus l'équipe que nous pensions devoir être", a-t-il ajouté.

L'intérieur de Washington a livré dans la raquette une rude bataille à Joakim Noah, qui a frôlé le triple double avec 17 rebonds, 10 passes et neuf points.

Ce dernier était dépité après la piètre performance des Bulls, qui n'ont marqué que 11 points dans le troisième quart-temps. Ils ont perdu plus de ballons (six) qu'ils n'ont inscrit de paniers (trois) durant ces 12 minutes.

"Nous avons été battus par une équipe plus vaillante que nous", a réagi Joakim Noah. "Ils ont vraiment bien joué tandis que nous, nous avons manqué d'énergie. Notre jeu offensif a manqué de fluidité."

Un autre Français a en revanche réussi un triple double samedi, son deuxième en trois matches.

Avec 20 points, 12 passes et 10 rebonds, Nicolas Batum a été l'un des principaux artisans du succès 101-100 obtenu à l'arraché par les Portland Trail Blazers contre les Los Angeles Clippers.

Tony Parker a pour sa part été une nouvelle fois décisif dans la victoire 108-99 des San Antonio Spurs sur les Phoenix Suns. Le meneur français a marqué 11 de ses 31 points dans le dernier quart-temps pour offrir ce succès aux Spurs, affaiblis par la blessure de Tim Duncan et l'absence pour le troisième match de rang de leur entraîneur Gregg Popovich, malade.

"Avec Manu (Ginobili) qui a été blessé et maintenant (Tim Duncan) qui est un peu amoché, cela donne certainement à Tony plus d'opportunités (de marquer). Nous n'avons quasiment pas d'autre choix et il adore ça", a déclaré l'entraîneur adjoint des Spurs, Mike Budenholzer.

Gene Cherry, Danielle Rouquié et Bertrand Boucey pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant