NBA: le Miami Heat bat les Cavaliers sur le fil

le
0
LE HEAT S'IMPOSE SUR LE FIL FACE AUX CAVALIERS
LE HEAT S'IMPOSE SUR LE FIL FACE AUX CAVALIERS

DEL MAR, Californie (Reuters) - Le Miami Heat a failli subir samedi sa première défaite à domicile de la saison en NBA mais le champion en titre a été sauvé par Ray Allen, qui lui a permis de vaincre sur le fil les Cleveland Cavaliers 110-108.

Alors que le Heat était encore mené de sept points à moins de deux minutes de la sirène, Ray Allen est sorti de sa boîte pour offrir la victoire à Miami.

Arraché aux Boston Celtics cet été, le vétéran a d'abord réussi une action à trois points avec un panier inscrit sur pénétration agrémenté d'une faute et d'un lancer-franc.

Il a ensuite prouvé qu'il n'avait rien perdu de son adresse à trois points en dégainant un tir derrière la ligne permettant au Heat de passer en tête à 18 secondes de la fin du match.

Dwyane Wade a assuré le succès de Miami en contrant une dernière tentative de Jeremy Pargo pour les Cavaliers, bien mal récompensés au terme d'une partie où huit de leurs joueurs ont inscrit au moins 10 points en l'absence de leur meneur vedette, Kyrie Irving, blessé à un doigt.

LeBron James a également contribué à la victoire du Heat avec 30 points, aidé par Chris Bosh (23 points) et Dwyane Wade (18 points).

Une fois n'est pas coutume, Joakim Noah n'a pas été le Bulls le plus en vue lors de la victoire 93-86 de Chicago sur le parquet des Milwaukee Bucks.

L'intérieur français a certes été le joueur le plus utilisé par son entraîneur Tom Thibodeau mais sa prestation, quoique solide (9 points et 9 rebonds), a été éclipsée par celles de Carlos Boozer (22 pts, 19 rbds) et de Richard Hamilton (22 pts lui aussi).

Les Los Angeles Lakers ont pris leur revanche sur les Dallas Mavericks, qui avaient sérieusement écorné leur statut de favoris pour le titre en allant s'imposer sur leur parquet dès le premier match de la saison.

Les Lakers n'ont cette fois eu aucun problème pour décrocher leur première victoire à l'extérieur de la saison (115-89) avec notamment trois joueurs, dont Kobe Bryant et Metta World Peace, à 19 points.

Ce dernier, anciennement appelé Ron Artest, s'est notamment distingué par un cinq sur sept à trois points, qui a permis aux Lakers de compter jusqu'à 37 points d'avance.

Ben Everill, Julien Dury et Bertrand Boucey pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant