NBA: Diaw rejoint Parker chez les Spurs, Turiaf à Miami

le
0
BORIS DIAW REJOINT TONY PARKER CHEZ LES SPURS
BORIS DIAW REJOINT TONY PARKER CHEZ LES SPURS

par Romain et Brunet

PARIS (Reuters) - Le capitaine de l'équipe de France de basket Boris Diaw s'est engagé vendredi pour le reste de la saison NBA avec les San Antonio Spurs, où il rejoint son ami et coéquipier chez les Bleus Tony Parker.

"Une fois que le contrat me liant à Charlotte s'est terminé, je savais que j'avais 48 heures pour prendre une décision concernant l'équipe pour laquelle j'allais signer", a-t-il commenté sur le site Internet des JSA Bordeaux, le club de Pro B dont il est le président. "J'avais plusieurs options, mais ce sont les San Antonio Spurs que j'ai retenus."

Boris Diaw évoluait depuis le début de la saison 2011-12 aux Charlotte Bobcats, club qu'il avait rejoint en décembre 2008, mais les deux parties ont mis un terme mercredi, d'un commun accord, au contrat qui les liait.

Libre de tout contrat et ayant jusqu'à ce vendredi pour signer en faveur d'une équipe disputant les play-offs, Boris Diaw a finalement décidé de rejoindre une équipe qui joue le titre et qui avait besoin d'un intérieur polyvalent capable de soulager ses titulaires Tim Duncan et DeJuan Blair.

"Je me devais de choisir une organisation au sein de laquelle j'allais pouvoir m'adapter le plus rapidement possible, a poursuivi Boris Diaw sur le site des JSA Bordeaux. Et comme je pense que le style de jeu des Spurs me correspond, j'ai donc signé avec eux. Mon objectif est d'aider l'équipe à aller le plus loin possible cette saison.

"Je vais, par ma polyvalence, essayer d'apporter dans tous les secteurs du jeu. Je veux être un facilitateur pour cette équipe."

"UNE SENSATION DE MALADE"

De son côté, son futur coéquipier Tony Parker a dit éprouver "une sensation de malade" sur RMC. "Petit, quand nous étions à l'INSEP, on en rigolait. On se disait que ce serait un rêve de jouer ensemble en NBA. Et là, ça devient réalité", s'est-il réjouit.

Les deux joueurs se connaissent depuis l'adolescence lorsqu'ils ont été formés ensemble, entre 1997 et 1999, à l'INSEP, dans le bois de Vincennes. Depuis, ils n'avaient jamais joué ensemble au niveau professionnel, hormis en équipe de France.

"Il peut apporter quelque chose dans tous les compartiments du jeu", a estimé Tony Parker sur RMC. "Il peut défendre, c'est un très bon passeur et il lit bien le jeu. San Antonio est une équipe où tu joues pour mettre tes coéquipiers dans les meilleures dispositions possibles. Boris a ce profil. Il va s'adapter à notre système de jeu."

La signature de Boris Diaw dans un club du haut du tableau suit celle d'un autre Français dans une autre grosse cylindrée puisque Ronny Turiaf s'est engagé jeudi avec le Miami Heat, finaliste NBA en 2011 et à nouveau candidat au titre cette année.

Transféré le 15 mars des Washington Wizards vers les Denver Nuggets, le pivot français a été dans la foulée laissé libre par la franchise du Colorado. Disposant de plusieurs options, Ronny Turiaf a finalement préféré rejoindre LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh à Miami.

Ce changement d'air, aussi bien pour Diaw que pour Turiaf, arrive au meilleur moment. Déprimé au sein d'une équipe en perdition, le premier était entré en conflit avec son entraîneur qui ne le faisait plus jouer depuis plusieurs semaines, tandis que le second n'a disputé que quatre rencontres cette saison en raison d'une blessure à la main qu'il traîne depuis l'été dernier.

Ce nouveau départ sera également bénéfique pour l'équipe de France qui aura besoin de joueurs à leur meilleur niveau pour disputer cet été les Jeux olympiques de Londres (27 juillet-12 août). Finir le championnat NBA au sein de telles équipes devrait aider Boris Diaw et Ronny Turiaf à retrouver la forme.

Edité par Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant