Navires Mistral : «D'autres pays sont intéressés», assure Le Drian

le , mis à jour à 10:30
16
Navires Mistral : «D'autres pays sont intéressés», assure Le Drian
Navires Mistral : «D'autres pays sont intéressés», assure Le Drian

C'était un casse-tête pour François Hollande, entre volonté de montrer sa fermeté face à l'impétueuse Russie et délicats intérêts économiques. Mais alors que, mercredi soir, l'Elysée a fait savoir qu'un accord avait été trouvé entre le président français et Vladimir Poutine sur l'annulation de la vente des deux navires Mistral, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, assure ce jeudi qu'«un certain nombre de pays ont fait savoir leur intérêt». Le gouvernement pourrait ainsi minimiser les pertes financières causées par les tensions politiques.

«Il n'y a plus de contentieux», affirme sourire aux lèvres Jean-Yves Le Drian. Et de développer au micro de RTL : «La France remboursera à la Russie l'ensemble des frais engagés pour l'acquisition» de ces porte-hélicoptères fabriqués pour la Russie à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). «Leur prix initial était de 1,2 milliard d'euros. Le prix de l'accord, qui est le meilleur possible, sera inférieur puisque la Russie sera remboursée des engagements financiers qu'elle a pu mobiliser», explique-t-il.

Le montant exact «sera communiqué au parlement»

Moscou n'avait en effet pas encore fini de payer les deux bateaux et n'avait à ce stade versé que 785 millions d'euros. Jean-Yves Le Drian prend toutefois bien soin de ne pas donner le chiffre exact du remboursement. Ce montant exact «sera communiqué au parlement parce qu'il y aura une loi de ratification. Le parlement va être saisi très rapidement du montant et du dispositif», précise-t-il simplement.

A Moscou, le Kremlin a confirmé mercredi l'accord avec Paris, indiquant même que la France avait déjà remboursé les avances payées par les Russes.

«Aucune conséquence pour l'emploi»

«Il y aura, je suis convaincu, d'autres acquéreurs», assure Jean-Yves Le Drian. «Les bateaux sont désormais en pleine propriété de la France» et «un certain nombre de pays ont fait savoir leur intérêt», selon ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le jeudi 6 aout 2015 à 22:03

    gigolo va !

  • M2734309 le jeudi 6 aout 2015 à 13:50

    Menteur !

  • saggy le jeudi 6 aout 2015 à 12:21

    hollande et le drian organisent le vide grenier de la France.... qui veut mes rafales en fin de vie , mes mistrals reconditionnés, mon areva dépassée, mon TGV vintage, mon armée de bidasses aimant la bière et les petits jeunes garçons .....

  • M3366730 le jeudi 6 aout 2015 à 11:48

    Ah bon mais le Drian ne dit pas s'il va les vendre en fin de compte avec une décote et qui paiera la différence, les socialistes.

  • janaliz le jeudi 6 aout 2015 à 11:35

    La France a remboursé..... La France ou la société ? D'un côté contribuables spoliés, de l'autre les salariés et les actionnaires qui sont aussi contribuables... Et les frais de parking et d'adaptation au nouveau client potentiel, qui va payer ?

  • M6882307 le jeudi 6 aout 2015 à 11:10

    Il n'y a que l'Inde qui pourrait sauver le contribuable français d'un désastre. Il n'y a pas d'autres pays qui sont aux normes russes. N'oublions pas le million d'euros mensuel pour l'entretien.

  • frk987 le jeudi 6 aout 2015 à 11:03

    Bravo bernm , même avec mon mauvais esprit je n'avais pas pensé à cette possibilité.

  • bernm le jeudi 6 aout 2015 à 10:53

    Encore mieux, on va les revendre a un pays tiers.... qui les revendra a la Russie...

  • M2248222 le jeudi 6 aout 2015 à 10:45

    j'ai une idée !!! si on les vendait à la CGT qui créerait une SCOOP et ils pourraient organiser des croisière !! ou des aller et retour vers les cotes Syrienne

  • lukefr le jeudi 6 aout 2015 à 10:43

    Ok, on rembourse le prix d'achat. quid des indemnités????