Naviguer dans les fjords avec Isabelle Autissier

le
0
Naviguer dans les fjords avec Isabelle Autissier
Naviguer dans les fjords avec Isabelle Autissier

Un été au Groenland (6|6). C’est à bord d’« Ada 2 », le bateau de la navigatrice Isabelle Autissier, que notre reporter termine son périple. Des journées entières à sillonner un paysage d’avant les hommes, où les traces des Inuits, des Vikings et des « weasels » se sont effacées.

La petite maison en préfabriqué domine le fjord d’Unartoq où quelques icebergs dérivent doucement. Posée sur la lande rase, elle ressemble de loin à une fermette douillette, mais les abords ne trompent pas : un tracteur à demi-désossé achève de rouiller, une grange de s’effondrer. L’endroit est abandonné. Après le mouillage d’Herjolfness, on est venus explorer un nouveau site viking important, celui dit du « couvent des Bénédictines ». On furète un peu sur des restes de murs couverts de mousse et de graminées, tentant d’imaginer la vie des nonnes au Moyen Age dans les pièces minuscules, leurs hivers face au fjord gelé. « Loin des hommes, plus près de Dieu », sourit Isabelle Autissier. En dix jours de navigation sur son bateau dans les fjords du sud du Groenland, on n’a croisé que quelques hors-bord déboulant derrière un cap, dont les occupants saluent longuement, bras levé. La petite maison abandonnée au fond du fjord crève de solitude.

Les archéologues qui ont passé trois étés sur le site entre 1945 et 1948 n’ont pas retrouvé beaucoup d’objets religieux dans les ruines du couvent, mais ils ont mis la main sur la moitié d’un petit disque en bois du Xe siècle qui s’est avéré être un des secrets de la navigation viking : un compas fonctionnant à la manière d’un cadran solaire tenu à l’horizontale. Un Viking contemporain de passage dans le port de Qaqortoq sur son drakkar en a montré le fonctionnement. Ole Sand, graphiste à Copenhague, skippait le Skjoldungen, réplique d’un p...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant