Naufrages en Méditerranée : l'Europe au pied du mur

le
0
Un navire transportant 80 migrants a coulé le 20 avril au large de Rhodes. Au moins trois personnes, dont un enfant, se sont noyées.
Un navire transportant 80 migrants a coulé le 20 avril au large de Rhodes. Au moins trois personnes, dont un enfant, se sont noyées.

Le Monde "(...) Due à l'effondrement de trois États - Syrie, Irak, Libye - et à la déstabilisation djihadiste qui sévit dans une bonne partie de l'Afrique, la vague migratoire est sans précédent depuis près d'un siècle. L'UE doit relever ce défi. Elle l'a jusqu'à présent sous-estimé. Nombre des vingt-huit membres ont manifesté une absence totale de solidarité à l'égard de l'Italie et de la Grèce, en première ligne du choc migratoire. Il n'y a pas de solution miracle, pas de "y a qu'à". Extrêmement complexe, la bataille doit se mener sur plusieurs fronts à la fois. Elle doit être décidée au plus haut niveau, celui d'un sommet européen réclamé dimanche par le Premier ministre italien, Matteo Renzi.(...)"Philippe Gélie dans Le Figaro"(...) Sous divers étendards, les milices armées se combattent entre elles, massacrent des innocents et lâchent sur la Méditerranée des milliers de migrants désespérés en les verrouillant à fond de cale. Mettre fin à ces horreurs est devenu une obligation morale et sécuritaire pour les Européens. Avant un indispensable sommet de ses dirigeants, l'UE étudie une "opération de sauvetage" massive, qui ne manquera pas de créer un "appel d'air" pour plus de boat people. Elle planche aussi sur un "partage équitable du fardeau" des réfugiés, voire des "actions militaires ciblées" contre les trafiquants-terroristes. Il lui reste surtout à espérer que les forces nationales libyennes, en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant