Naufrage oenologique à Charleston

le
1

CHARLESTON, Caroline du Sud, 7 mars (Reuters) - Une bouteille de vin découverte il y a quatre ans dans l'épave d'un navire américain coulé en 1864 au large des Bermudes pendant la guerre de Sécession a été débouchée vendredi à l'occasion du "Wine and Food Festival" de Charleston, en Caroline du Sud. Verdict des oenologues : un intense bouquet soufré assorti de notes très marquées d'eau de mer et d'hydrocarbures. En deux mots, un naufrage gustatif. "J'avais déjà goutté des vins d'épaves. Ils peuvent être bons", a assuré le sommelier Paul Roberts devant une assistance hilare. Pierre-Louis Tesseidre, professeur à la faculté d'oenologie de l'université de Bordeaux II, qui avait analysé le vin au préalable, a quant lui relevé des arômes de camphre, d'eau croupie et d'essence de térébenthine. A l'origine, il pouvait aussi bien s'agir de vin fortifié espagnol que d'un spiritueux quelconque ou même d'un médicament alcolisé, mais, après un séjour d'un siècle et demi au fond de l'océan, la bouteille ne contenait plus guerre que de l'eau de mer. (Harriet McLeod, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rhett le mercredi 18 mar 2015 à 00:33

    moi, j'aurai écrit guère et non pas guerre