Naufrage en Méditerranée : des migrants auraient été enfermés dans la cale

le , mis à jour à 11:47
1
Naufrage en Méditerranée : des migrants auraient été enfermés dans la cale
Naufrage en Méditerranée : des migrants auraient été enfermés dans la cale

Les opérations de recherches se poursuivent ce lundi au large de l'Italie après le naufrage d'un navire de migrants dans la nuit de samedi à dimanche. Dès dimanche, les secouristes ont expliqué ne pas avoir trouvé d'autres survivants que les 28 rescapés rapidement secourus. Plusieurs témoignages font état de la présence d'environ 700 personnes à bord et de conditions de voyage particulièrement atroces. Face à ce nouveau drame de l'immigration, l'Europe est sommée de réagir, aussi bien par des responsables humanitaires et associatifs que par des chefs d'Etat et de gouvernement.

Un voyage effroyable, des centaines de morts. Le bilan officiel, à 7h30 ce lundi, fait état de 24 morts et de 28 rescapés, selon les garde-côtes italiens, qui coordonnent les secours. Mais il risque d'être considérablement plus lourd au final. Des survivants, cités par le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR), ont fait état de la présence de 700 personnes à bord du bateau.

L'un d'entre eux, interrogé par le parquet de Catane, en Sicile, a même mentionné la présence de 950 personnes à bord du chalutier, dont au moins une cinquantaine d'enfants et environ 200 femmes. Originaire du Bangladesh, et transporté à l'hôpital de Catane, il a affirmé que les trafiquants avaient enfermé une grande partie des migrants dans les cales, sans possibilité pour eux de s'échapper, selon un communiqué du parquet de la ville.

Les garde-côtes italiens ne confirment aucun de ces chiffres, mais précisent que ce chalutier de 20 m de long «a la capacité de transporter plusieurs centaines de personnes». «Les recherches continuent, mais, malheureusement, aucun survivant n'a été retrouvé», a déclaré la porte-parole en Italie du HCR, Carlotta Sami, interrogée sur la télévision Rainews24. «Nous allons recouper les témoignages et tâcher de savoir exactement combien ils étaient à bord», a-t-elle ajouté, précisant que le nombre de 950 personnes sur un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le lundi 20 avr 2015 à 10:13

    L'histoire se répète "à la recherche du pouvoir"