Naufrage en Indonésie: 15 disparus et 10 rescapés, au moins un Français à bord

le
0
Naufrage en Indonésie: 15 disparus et 10 rescapés, au moins un Français à bord
Naufrage en Indonésie: 15 disparus et 10 rescapés, au moins un Français à bord

Dix touristes étrangers - dont on ne connait pas la nationalité - et cinq Indonésiens sont portés disparus ce dimanche après que leur bateau a fait naufrage dans l'est de l'archipel indonésien, non loin de l'île de Bali, a annoncé un responsable des secours. Dix passagers ont été secourus, dont au moins un de nationalité française.

«Un bateau de touristes avec 25 personnes à bord a chaviré alors qu'il naviguait entre les îles de Lombok et de Komodo», a dit ce responsable, du nom (unique comme souvent en Indonésie) de Budiawan. «Nous avons secouru dix étrangers mais dix autres étrangers et cinq Indonésiens  sont toujours portés disparus. Nous avons lancé une opération de recherche aussitôt après avoir été informés ce matin», a-t-il déclaré.

«L'incident s'est produit lorsque le bateau a heurté un récif et a coulé. Des pêcheurs ont réussi à secourir cinq d'entre eux, et cinq autres étrangers ont été secourus par un bateau de plaisance», a précisé Suryaman, un autre responsable des secours à Bima, une ville côtière sur l'île de Sumbawa au large de laquelle le naufrage a eu lieu.

Un Français parmi les rescapés

Le naufrage s'est produit tôt samedi mais les touristes n'ont été secourus que dans la soirée.  Les touristes rescapés sont originaires de Nouvelle-Zélande, de Grande-Bretagne, d'Espagne, des Pays-Bas, d'Allemagne et de France. 

Un responsable de l'agence nationale de secours et de recherches a indiqué de son côté que parmi les cinq Indonésiens portés disparus figuraient quatre membres d'équipage et un guide touristique.

Les accidents de bateaux sont fréquents en Indonésie, le plus grand archipel du monde avec 17.000 îles et îlots, en raison des mesures de sécurité insuffisantes et d'embarcations souvent surchargées. Deux bateaux ont coulé en juillet dans différents endroits de l'archipel, faisant au moins 36 morts, à une période où des millions de fidèles de ce pays ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant