Naufrage en Corée : le propriétaire du ferry retrouvé mort

le
1
Naufrage en Corée : le propriétaire du ferry retrouvé mort
Naufrage en Corée : le propriétaire du ferry retrouvé mort

Il était activement recherché par la police depuis le naufrage du ferry sud-coréen qui a fait plus de 300 morts, la plupart des adolescents, en avril dernier. Yoo Byung-Eun, 73 ans, propriétaire du bateau via un entrelac de filiales, a été découvert mort dans un verger à Suncheon, une ville à 300 km au sud de Séoul. La police sud-coréenne a annoncé mardi qu'un promeneur avait fait la macabre découverte le 12 juin, mais que le corps du septuagénaire n'avait pu être identifié qu'au bout de plusieurs semaines, en raison de son état avancé de décomposition.

Les causes de la mort ne sont pas encore connues, mais plusieurs bouteilles d'alcool vides ont été retrouvées sur place, selon la police. «Nous ne savons pas si c'est un meurtre ou un suicide», a déclaré à la presse le chef de la police de Suncheon, Woo Hyung-Ho, soulignant que les analyses «permettront d'en savoir un peu plus et de déterminer la date du décès».

Le naufrage du Sewol avait fait 304 morts

Yoo Byung-Eun était le patriarche de la famille qui contrôle, via un réseau de filiales, la compagnie maritime Chonghaejin Marine Co., propriétaire du Sewol. Ce ferry a coulé le 16 avril au large de la Corée du Sud avec 476 personnes à bord, dont 325 lycéens. Trois-cent-quatre personnes sont mortes dans le naufrage, dont quelque 250 lycéens d'une même école, du sud de Séoul, en voyage scolaire.

Yoo Byung-Eun, un mécène pour plusieurs institutions françaises

Les Coréens l'appellaient « le milliardaire sans visage ». Cet homme de 73 ans, qui a amassé une immense fortune dans les affaires, fondé une Eglise évangélique, fait de la prison à la suite du suicide d'une trentaine d'adeptes d'une secte dirigée par une proche, était aussi un artiste et le mécène de grandes institutions françaises.

Sous son nom d'artiste, Ahae, qui signifie « enfant » en vieux coréen, il avait réalisé d'innombrables photos, vues méditatives de la nature ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le mardi 22 juil 2014 à 11:10

    quelles sont ces institutions ?