Naufrage en Corée du Sud: le capitaine du ferry échappe à la peine de mort

le
0
Naufrage en Corée du Sud: le capitaine du ferry échappe à la peine de mort
Naufrage en Corée du Sud: le capitaine du ferry échappe à la peine de mort

Le capitaine du ferry sud-coréen qui avait fait naufrage en avril, emportant plus de 300 passagers par le fond, a été condamné mardi à 36 ans de réclusion. Lee Joon-Seok, 69 ans, à l'encontre de qui le parquet avait requis la peine capitale pour «homicide par négligence aggravée», était accusé d'avoir abandonné à leur sort funeste les 476 passagers du Sewol. Trois cent quatre passagers, dont une majorité de lycéens, avaient trouvé la mort dans la catastrophe.

Le parquet accuse le capitaine du ferry d'avoir quitté le navire sans faire aucun effort pour secourir les passagers lors du naufrage survenu le 16 avril au large de la pointe sud de la péninsule coréenne et dans lequel 304 personnes ont trouvé la mort. Pendant les débats, le marin a estimé qu'il «méritait» la peine capitale mais souligné qu'il n'avait pas eu l'intention de sacrifier la vie des passagers. «J'étais trop paniqué, j'étais incapable de faire quoi que ce soit, a-t-il plaidé. Je n'ai pas pris les mesures appropriées, ce qui a conduit à la perte de nombreuses vies précieuses.»

VIDEO. Naufrage en Corée du Sud : 36 ans de prison pour le capitaine du ferry

L'épilogue judiciaire de cette catastrophe, parmi les plus meurtrières qu'ait connues la Corée du Sud en temps de paix, coïncide opportunément avec la fin des recherches sous-marines déclarée ce mardi également. Neuf passagers sont toujours portés disparus. Le corps d'une étudiante a été découvert fin octobre, alors que la précédente découverte de corps remontait au 18 juillet. «La situation dans le bateau est devenue trop difficile pour poursuivre les opérations de recherches», a justifié le ministre des Affaires maritimes Lee Ju-Young.

L'instruction a mis en évidence une combinaison de facteurs expliquant la catastrophe, de la surcharge du navire de 6 825 tonnes à l'incompétence de l'équipage, en passant par des travaux d'agrandissement illégaux qui ont affaibli sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant