Naturalisation : une diversité de législations en Europe

le
0
FOCUS Si la tendance générale des règles européennes est plutôt à l'harmonisation, les États de l'UE ont des exigences très différentes pour accéder aux demandes de naturalisations qui leur sont adressées.

La France, premier pays européen avec le Royaume-Uni en nombre de naturalisations accordées par an*, est en train de changer ses règles en matière de naturalisation. Les législations en la matière de ses voisins européens sont différentes d'un pays à l'autre.

o Royaume-Uni. Le Royaume-Uni permet l'acquisition de la nationalité britannique aux étrangers de plus de dix-huit ans, non déficients mentaux, vivant sur le territoire national depuis au moins cinq ans (trois ans pour une personne mariée à un(e) Britannique). Les mêmes règles s'appliquent aux ressortissants de de l'UE et aux autres. L'étranger ne doit pas avoir passé plus de 450 jours hors des frontières avec une absence maximum de 90 jours par an. La demande de naturalisation doit être parrainée par deux citoyens britanniques d'au moins 25 ans n'ayant aucun lien direct avec le requérant et n'ayant subi aucune condamnation pénale au cours des dix dernières années. La police peut convoquer à tout mo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant