Natixis veut doubler ses encours sous gestion en Asie-Pacifique

le
0
NATIXIS VEUT DOUBLER SES ENCOURS SOUS GESTION EN ASIE-PACIFIQUE
NATIXIS VEUT DOUBLER SES ENCOURS SOUS GESTION EN ASIE-PACIFIQUE

HONG KONG (Reuters) - Natixis Global Asset Management ambitionne de doubler ses encours sous gestion dans la région Asie-Pacifique au cours des trois prochaines années pour les porter à 100 milliards de dollars (85 milliards d'euros environ).

Pour y parvenir, le pôle de gestion d'actifs de Natixis mise sur une combinaison de croissance organique et d'acquisitions.

L'industrie de la gestion d'actifs en Asie est confrontée à un environnement concurrentiel très intense avec un marché très fragmenté et des marges faibles. Mais les gestionnaires d'actifs espèrent que l'ouverture du marché chinois aux établissements étrangers améliorera la situation.

"Notre objectif est très simple à retenir: c'est doubler", a déclaré Fabrice Chemouny, directeur de la région Asie-Pacifique de Natixis Global Asset Management, dans une interview lors d'un Sommet organisé par Reuters à Hong Kong sur les perspectives d'investissements en 2018.

Fabrice Chemouny précise que la Chine jouera un rôle essentiel pour atteindre cet objectif.

La semaine dernière, les autorités chinoises ont annoncé des projets visant à ouvrir plus largement leur marché financier aux groupes étrangers en assouplissant les règles de contrôle et de détention de coentreprises.

Jusqu'à maintenant, pour commercialiser des produits d'investissement, les gestionnaires d'actifs devaient rester des actionnaires minoritaires au sein de coentreprises chinoises.

Ils ont désormais la possibilité de contrôler ces coentreprises via une licence 'WOFE' ('wholly foreign owned enterprise').

EXPANSION EN AUSTRALIE

"Ce n'est pas une chose simple à faire. Certains sont en Chine depuis quelques décennies, ont des gens sur place et ont la taille critique", fait remarquer Fabrice Chemouny. "Je ne suis pas prêt à faire une demande pour une licence WOFE."

Il explique en outre qu'il invite ses équipes à réfléchir à des acquisitions ou à des partenariats.

Désormais, depuis que les autorités chinoises ont assoupli leur réglementation, de plus en plus d'institutions financières étrangères, comme Aberdeen Asset management, Bridgewater Associates ou encore Vanguard, créent des établissements qu'ils contrôlent directement.

Plus globalement, dans la région Asie-Pacifique, Natixis Global Asset Management est à la recherche d'opportunités d'acquisitions pour faire croître son portefeuille d'encours sous gestion qui représente à ce stade 5% des actifs sous gestion du pôle de gestion d'actifs de Natixis.

Début octobre, Natixis a annoncé l'acquisition d'une participation majoritaire dans l'australien Investors Mutual Limited pour développer ses activités de gestion d'actifs dans la région d'Asie-Pacifique.

La banque française doit présenter le 20 novembre un nouveau plan stratégique. Au troisième trimestre, ses activités de gestion d'actifs ont permis à Natixis de compenser le recul des activités de marché pour afficher un bénéfice net en hausse de 29%.

(Umesh Desai et Marius Zaharia, Matthieu Protard pour la version française, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant