Natixis : un dividende exceptionnel

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Le montage juridico-financier avait été imaginé au début des années 2000 par le Crédit Agricole. BPCE, le groupe issu de la fusion des Caisses d'Epargne et des Banques Populaires, l'avait repris à son compte. Les deux réseaux mutualistes ont ainsi pu introduire en Bourse, leur filiale commune, Natixis, grâce à cette boucle d'autocontrôle.

L'opération préparée par François Pérol, président du directoire de BPCE, et annoncée ce week-end, consiste à détricoter l'écheveau. Natixis, qui est contrôlée à 72% par BPCE, va céder l'intégralité de chacune de ses participations de 20% dans les Caisses d'Epargne et les Banques Populaires. 

Natixis cède donc tous les certificats coopératifs d'investissement (CCI), sortes d'actions sans droit de vote, qui sont représentatifs de ses participations dans les deux réseaux. Dictée par l'évolution des normes prudentielles, cette opération de simplification des liens unissant Natixis à BPCE porte sur un montant total de 12,1 milliards d'euros. Son débouclage passera par le versement d'un dividende exceptionnel de 2 milliards d'euros aux actionnaires de Natixis, les Caisses d'Epargne et les Banques Populaires, mais aussi les minoritaires, en particulier tous ceux qui ont acquis leurs actions Natixis à 19,55 euros, lors de son introduction en Bourse, en novembre 2006 et l'ont vu chuter jusqu'à 0,76 euro. 

Natixis a publié, à cette occasion, un résultat net part du groupe annuel de 901 millions d'euros, en retrait de 42%, pour un produit net bancaire de 6,13 milliards d'euros (-9%). A l'assemblée générale des actionnaires du 21 mai prochain, il sera proposé, en sus du dividende exceptionnel, un dividende de 0,10 euro, au titre de cet exercice 2012. 

Conservez. 

Les cours de Natixis en direct

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant