Natixis prévoit des baisses de coûts après un repli trimestriel

le
0

PARIS (Reuters) - Natixis, dont le résultat net a fondu de près de 60% au troisième trimestre, a annoncé un plan de réduction de coûts de plus de 300 millions d'euros d'ici fin 2014.

La structure cotée du groupe BPCE (Banque populaire - Caisse d'épargne), qui avait déjà enregistré un bénéfice en baisse au deuxième trimestre, estime que l'environnement de marché s'est nettement amélioré sur la période juillet-septembre mais que son horizon économique reste "incertain", notamment en Europe.

La BCE a injecté plus de 1.000 milliards d'euros de liquidités dans le système bancaire depuis décembre dernier via des opérations de refinancement à trois ans (LTRO) et son gouverneur, Mario Draghi, a rassuré les marchés cet été en indiquant que l'institut d'émission rachèterait les emprunts d'Etats en difficulté en cas de fortes tensions sur les taux.

Dans un communiqué, Natixis souligne que les efforts de réduction de coûts envisagés porteront sur la diminution de dépenses externes comme les achats, la rationalisation du parc informatique et immobilier et le redimensionnement de certaines activités de marché.

Après la chute de Lehman Brothers en septembre 2008, Natixis avait été contraint de supprimer près de 800 postes.

"Nous avons des marges de manoeuvre qui sont encore considérables, nous pouvons optimiser nos processus industriels, dans tous nos métiers", a estimé Laurent Mignon, directeur général de Natixis, au cours d'une conférence téléphonique.

Aucune nouvelle baisse des effectifs n'a été évoquée mais le dirigeant a souligné que des mobilités internes seraient envisagées dans le cadre du plan annoncé mercredi.

PÉROL RECONDUIT

Conséquence de la réévaluation de sa dette senior, la banque a vu son bénéfice net diminuer de 59% à 142 millions d'euros au troisième trimestre pour un produit net bancaire (PNB) en repli de 14% à 1,36 milliard d'euros. Les analystes du consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipaient en moyenne un résultat net de 118 millions d'euros et un PNB de 1,48 milliard.

Le coût du risque signe une accélération de 7% à 97 millions d'euros.

Hors éléments exceptionnels, le PNB progresse de 7%.

L'action Natixis a clôturé en baisse de 0,31% avant la publication de ces chiffres à 2,55 euros à la Bourse de Paris. Elle s'inscrit en hausse de 32% depuis le 1er janvier.

Le groupe BPCE a de son côté fait état d'un résultat net en hausse de 92,5% à 639 millions d'euros au titre du troisième trimestre. Le produit net bancaire recule de 3% à 5,31 milliards.

Dans un communiqué séparé, l'établissement a indiqué que son président du directoire, François Pérol, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, était reconduit dans ses fonctions pour une durée de quatre ans.

BPCE prépare un nouveau plan stratégique dont le déploiement est prévu sur la période 2014-2017. Ses contours devraient être dévoilés en mai prochain.

Matthias Blamont, Christian Plumb, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant