Natixis présentera son projet de "transformation" en novembre

le
0
PROJET DE TRANSFORMATION DE NATIXIS POUR NOVEMBRE
PROJET DE TRANSFORMATION DE NATIXIS POUR NOVEMBRE

PARIS (Reuters) - Natixis a annoncé jeudi lors de la publication de ses résultats semestriels qu'il présenterait en novembre un plan pour adapter la banque d'investissement du mutualiste BPCE à la digitalisation croissante de l'industrie bancaire.

"Pour prendre en compte les changements structurels issus des nouvelles technologies dans l'ensemble de nos métiers et dans tous nos process, nous travaillons à un projet de transformation et d'excellence opérationnelle qui sera présenté en novembre prochain", écrit dans un communiqué le directeur général.

Laurent Mignon a précisé lors d'une conférence téléphonique que ce nouveau projet était mené en parallèle du plan stratégique "New frontier" 2014-2017 toujours d'actualité.

Ce dernier prévoit à son échéance un produit net bancaire supérieur à 8 milliards d'euros pour ses coeurs de métier, un coefficient d'exploitation de l'ordre de 65% et un ROTE (return on tangible equity) compris entre 11,5% et 13%.

Un nouveau plan stratégique sera présenté d'ici fin 2017 mais les objectifs de rentabilité de "New frontier" sont confortés par les performances actuelles de Natixis, a estimé Laurent Mignon.

Ce dernier s'est fait le chantre d'une stratégie dite "asset light" via le développement d'activités peu gourmandes en capital comme le conseil et la gestion d'actifs, rémunérateurs en commissions et où les risques sont par définition plutôt supportés par les clients.

Natixis a enregistré au deuxième trimestre un bénéfice net en baisse de 15% à 381 millions d'euros en raison notamment de la dégradation des comptes de l'assureur-crédit Coface.

Le produit net bancaire a quant à lui progressé de 2,2% à 2,224 milliards d'euros.

Ces deux indicateurs sont supérieurs au consensus réalisé pour Reuters par Inquiry Financial auprès d'analystes financiers et qui faisait apparaître une moyenne de 312 millions et 2,09 milliard respectivement.

La maison-mère de Natixis, BPCE, a pour sa part annoncé un résultat net part du groupe en hausse de 77,6% à 1,85 milliard d’euros grâce notamment à une plus-value de 797 millions d’euros sur la vente de ses titres Visa Europe.

Le patron du groupe, François Pérol, a promis que BPCE continuerait à investir dans les nouvelles technologies, avec notamment l'acquisition annoncée jeudi de la fintech allemande Fidor Bank, qui propose un modèle collaboratif de distribution de produits bancaires.

BPCE s'est distingué ces derniers mois en étant la première grande banque à proposer en France à ses clients le système de paiement Apple Pay ou en débauchant le "chief digital officer" de la SNCF pour ses propres opérations.

(Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant